Le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a estimé jeudi qu’il serait impossible de parvenir à la création d’un Etat palestinien aux côtés d’Israël avec le gouvernement que devrait former prochainement le Premier ministre sortant Benjamin Netanyahu.

« Les déclarations de Benjamin Netanyahu contre la solution à deux Etats et les appels de son ministre des Affaires étrangères Avigdor Liberman à tuer les Arabes d’Israël [déloyaux] prouvent, si elles sont vraies, que le gouvernement israélien ne veut pas sérieusement d’une solution politique menant à l’instauration de deux Etats sur la base des résolutions internationales, dont un Etat de Palestine dans les frontières de 1967 et ayant pour capitale Jérusalem-Est », a dit Abbas.

Il s’exprimait devant la direction palestinienne à Ramallah dans sa première réaction publique aux législatives israéliennes.

« Nous ne reviendrons pas sur notre position », a-t-il ajouté en évoquant l’offensive diplomatique et judiciaire engagée par les Palestiniens.

« C’est notre droit de saisir toutes les institutions internationales pour y faire respecter nos droits et appliquer les résolutions internationales ».

Les Palestiniens entendent déposer dès le 1er avril à la Cour pénale internationale (CPI) leurs premières accusations de « crimes de guerre » contre des dirigeants israéliens. Ils disent ne pas avoir renoncé à obtenir une résolution de l’ONU fixant un délai un retrait israélien.