Le président de l’Autorité palestinienne (AP) Mahmoud Abbas a rendu hommage cette semaine à une Palestinienne comme à un « martyr » parce qu’elle a tenté de tuer un soldat israélien avec sa voiture.

« Nous voyons en elle le martyre qui abreuve la terre pure de Palestine avec son sang, » a-t-il écrit dans une lettre aux parents de Amani Husni Sabatin, 34 ans, du village palestinien de Husan, près de Bethléem, et qui a été tuée par les troupes israéliennes alors qu’elle tentait de renverser un soldat dans la région du Gush Etzion vendredi dernier.

Le soldat avait été légèrement blessé dans l’attaque, qui avait eu lieu au carrefour du Gush Etzion au sud de Jérusalem. Un couteau avait été trouvé dans la voiture.

La lettre d’Abbas marque la deuxième fois que le dirigeant palestinien envoie des condoléances aux parents d’assaillants tués pendant leur attaque depuis le début de la dernière vague de violence en octobre, a annoncé mercredi soir la Dixième chaîne.

Elle est signée « Votre frère, Mahmoud Abbas, président de l’Etat de Palestine ».

La lettre a été envoyée à la famille depuis l’ambassade palestinienne en Jordanie, où l’ambassadeur ferait partie de la famille de l’attaquante.

La lettre d’Abbas est arrivée alors que le vice-président des Etats-Unis Joe Biden visitait Israël et la Cisjordanie pour des rencontres avec les dirigeants israéliens et palestiniens.

Mercredi, un jour après qu’un terroriste palestinien a assassiné un doctorant américain, Taylor Force, et blessé 9 autres personnes, y compris l’épouse de Force, à Jaffa, Biden avait critiqué le leadership palestinien pour son « échec à condamner » les attaques terroristes,.

« Laissez-moi le dire sans équivoque : les Etats-Unis d’Amérique condamnent ces actes et condamnent l’échec à condamner ces actes. Cela ne peut pas devenir un mode opératoire accepté, » a déclaré Biden pendant une conférence de presse commune avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu au bureau du Premier ministre.

« Cela ne peut pas être vu par des dirigeants civilisés comme une manière appropriée de se comporter, a-t-il continué. Il n’est simplement pas tolérable au 21e siècle. Ils ciblent des civils innocents, des mères, des femmes enceintes, des adolescents, des grands-pères, des citoyens américains. »

Un couteau trouvé dans la voiture utilisée par une Palestinienne pour une attaque à la voiture bélier contre des soldats israéliens au carrefour Gush Etzion, en Cisjordanie, le 4 mars 2016. (Crédit : parte-parole de l'armée israélienne)

Un couteau trouvé dans la voiture utilisée par une Palestinienne pour une attaque à la voiture bélier contre des soldats israéliens au carrefour Gush Etzion, en Cisjordanie, le 4 mars 2016. (Crédit : parte-parole de l’armée israélienne)

Plus tard cette même journée, à la suite de la rencontre de Biden et Abbas à Ramallah, le site d’informations officiel palestinien Wafa avait annoncé que « Abbas a exprimé ses condoléances pour le citoyen américain qui a été tué hier, soulignant dans le même temps que les autorités d’occupation ont tué 200 Palestiniens ces cinq derniers mois. »

Vingt-neuf Israéliens et quatre ressortissants étrangers ont été assassinés pendant la vague de terrorisme palestinien et de violence depuis octobre. Environ 180 Palestiniens ont également été tués – les deux tiers pendant qu’ils attaquaient des Israéliens, et les autres pendant des affrontements avec les troupes, selon l’armée israélienne.

Le carrefour du Gush Etzion ciblé par Sabatin a vu une recrudescence d’attaques.

En novembre 2015, l’adolescent américain Ezra Schwartz a été tué dans une attaque terroriste sur le site, avec le professeur israélien Yaakov Don et le résident de Hébron Shaadi Arfa.

Ezra Schwartz a été assassiné par un terroriste palestinien au sud de Jérusalem, le 19 novembre 2015. Schwartz passait une année sabbatique dans une yeshiva à Beit Shemesh (Photo: Facebook)

Ezra Schwartz a été assassiné par un terroriste palestinien au sud de Jérusalem, le 19 novembre 2015. Schwartz passait une année sabbatique dans une yeshiva à Beit Shemesh (Photo: Facebook)

Ce mois-ci, Hadar Buchris, 21 ans, a également été poignardée à mort sur ce site, qui a été renforcé par une présence militaire massive ces derniers mois.

Hadar Buchris, 21 ans a succombé à ses blessures après avoir subi une violente attaque au couteau le 22 novembre 2015 (Crédit : Facebook)

Hadar Buchris, 21 ans a succombé à ses blessures après avoir subi une violente attaque au couteau le 22 novembre 2015 (Crédit : Facebook)

La semaine dernière, Eliav Gelman, 30 ans, a été tué au carrefour par une balle perdue de l’armée israélienne pendant une attaque au couteau palestinienne.

Le capitaine (de réserve) Eliav Gelman, tué pendant une attaque au couteau dans le Gush Etzion, le 24 février 2016. (Crédit : Hagar Amibar/Israel Air Force)

Le capitaine (de réserve) Eliav Gelman, tué pendant une attaque au couteau dans le Gush Etzion, le 24 février 2016. (Crédit : Hagar Amibar/Israel Air Force)