Le roi de Jordanie a appelé lundi les leaders israéliens et palestiniens à persévérer dans la conduite des négociations, affirmant que l’occasion ne se représenterait pas à nouveau.

Le roi Abdallah II a prononcé lundi ces déclarations au cours d’une rencontre avec le chef de l’opposition israélienne, le député travailliste Isaac Herzog, à Amman.

« Il s’agit d’une occasion unique de parvenir à un accord au Moyen-Orient, et nous devons trouver la formule qui ne fasse pas exploser les négociations », a affirmé le leader jordanien à Herzog, selon un communiqué publié par le bureau de ce dernier.

Herzog a souligné le soutien des partis d’opposition, y compris du parti travailliste, aux pourparlers de paix en cours, sous égide américaine.
Le palais a confirmé la tenue de la réunion, mais n’a fourni aucun détail supplémentaire sur leurs échanges.

« Le roi et le chef du Parti travailliste et membre de la Knesset, Isaac Herzog, ont discuté des efforts pour parvenir à la paix entre Israéliens et Palestiniens, sous l’égide des Etats-Unis. »

Herzog a profité de la rencontre pour présenter ses condoléances pour la mort de Raed Zeiter, un magistrat jordano-palestinien tué la semaine dernière par l’armée israélienne au point de passage du pont Allenby. L’incident fait toujours l’objet d’investigations.

« Je tiens à présenter mes plus sincères excuses pour l’incident », a déclaré Herzog, qui aurait été le premier Israélien à rencontrer le roi de Jordanie depuis l’incident.

« J’espère que la commission d’enquête conjointe permettra de mettre à jour la vérité et rendra rapidement ses conclusions ».

L’AFP a contribué à la rédaction de cet article.