Actes de vandalisme antisémite dans une synagogue de Los Angeles
Rechercher

Actes de vandalisme antisémite dans une synagogue de Los Angeles

Une croix gammée et les symboles d'une bande ont été peints dans la synagogue Aliyah

Des croix gammées sur un mur. Illustration. (Crédit : Flash90)
Des croix gammées sur un mur. Illustration. (Crédit : Flash90)

Une croix gammée et les symboles d’un gang peints à la bombe ont été découverts sur une synagogue à Los Angeles.

La synagogue Aliyah, dans le quartier des Woodland Hills, a été vandalisé lundi. Le département de la police de Los Angeles a fait savoir au Jewish Journal of Greater Los Angeles qu’il considérait cet acte comme un crime de haine.

La police n’a pas de suspects. Des vidéos enregistrées par les caméras de surveillance de la synagogue n’ont rien révélé sur ce vandalisme.

Les graffitis ont été peints à l’entrée de cette synagogue conservatrice. Des organes mâles ont également été dessinés sur le panneau portant le nom de la synagogue.

« Même s’il s’agit d’une dégradation mineure, nous la considérons comme un crime de haine », a déclaré Nick Abbinanti, de la police de Los Angeles, au Jewish Journal.

« Il a été motivé, à notre avis, par la haine sur la base des types des graffitis qui sont là, qui sont présents – les croix gammées en général, si on en saisit la signification ».

Une synagogue située à proximité de la synagogue Aliyah n’a pas été endommagée.

« Nous sommes, comme toujours, inquiets lorsqu’une synagogue est vandalisée », a fait savoir dans un communiqué l’aile de la région du sud-ouest et du Pacifique de l’ADL (Anti-Defamation League).

« Même s’il semble que la croix gammée n’a pas été dessinée correctement et qu’il y a eu d’autres graffitis inclus avec la croix gammée, nous considérons cet acte comme un incident antisémite, la cible étant une synagogue ».

Le lieu de culte a fait parvenir un courrier à ses fidèles.

« Le temple Aliyah est notre foyer et cet acte de vandalisme, même s’il ne s’agit que d’une farce d’adolescent, est une violation et une profanation », a dit le courrier.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...