Le milliardaire juif américain et magnat des médias, Sheldon Adelson, aurait fait une offre de 10 millions de shekels (2,07 millions d’euros) pour le rachat de l’hebdomadaire Makor Rishon et du quotidien criblé de dettes Maariv et de son site Internet.

Les deux médias sont actuellement aux mains de l’homme d’affaires Shlomo Ben Tzvi et sa famille.

La société Makor Rishon, propriétaire de Maariv et de l’hebdomadaire Makor Rishon, est redevable de près de 3,5 millions de shekels (726 000 euros) à ses créanciers, en raison des mauvaises ventes du quotidien.

En début de mois, Ben Tzvi a fait savoir aux tribunaux que son entreprise ne pouvait éponger toutes ses dettes en même temps. Selon lui, Maariv doit 50 millions de shekels (10,4 millions d’euros).

Le patron de Makor Rishon aurait investi près de 90 millions de shekels (19 millions d’euros) dans le quotidien depuis 2012.

Adelson a présenté son offre via sa société, qui publie le quotidien le plus diffusé du pays, Israel Hayom.

Selon le site Walla news, Adelson continuera d’employer la plupart des salariés de l’entreprise et le site de Maariv, NRG, continuera de fonctionner. Toutefois, l’édition papier de Maariv devrait fusionner intégralement avec le journal Makor Rishon.

Le prix proposé par Adelson est supérieur aux offres de quatre autres enchérisseurs, dont la société Jerusalem Post et un group d’investisseurs représenté par Udi Ragonis, le PDG actuel de Makor Rishon.

Si l’accord entre Israel Hayom et Makor Rishon n’est pas encore finalisé de manière officielle, des sources proches d’Adelson ont dit espérer recevoir une réponse positive des fiduciaires de Makor Rishon dans les prochains jours.

La nouvelle d’un rachat probable a été accueillie de manière mitigée par les salariés de Makor Rishon, certains d’entre eux se disant inquiets qu’Adelson limite la liberté de ton du journal.

Toutefois, des responsables d’Israel Hayom ont affirmé que Makor Rishon continuerait de fonctionner de manière indépendante.

Adelson est un fervent soutien du Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Il a également fait des donations massives pour le parti républicain aux Etats-Unis, dépensant notamment plus de 92 millions de dollars (67 millions d’euros) pour des candidats lors des élections de 2012.