WASHINGTON — La chambre américaine des Représentants a adopté vendredi un projet de loi massif de défense qui alloue 705 millions de dollars à la coopération antimissile israélo-américaine.

La loi d’Autorisation de la défense nationale, qui a été adoptée par 344 voix contre 81, augmente les dépenses en faveur de ces programmes de 105 millions de dollars par rapport au budget de l’année dernière.

Le chiffre total reflète également un dépassement de 558 millions de dollars face à la requête initiale dans le domaine de la défense formulée par le président Donald Trump : Il avait ainsi réclamé la somme de 603 milliards de dollars de financement global.

Trump a promis de réduire les dépenses des agences gouvernementales variées et des programmes qu’il estime non-nécessaires, tout en investissant plus d’argent dans l’armée. Recommandant fermement des coupes importantes dans ses projets budgétaires, il a spécifiquement demandé que l’aide à la défense d’Israël reste intouchée.

Le document s’engage à honorer la somme de 1,3 milliard de dollars en financement militaire étranger à Israël conformément à un protocole d’accord entre les deux pays qui porte sur une décennie.

L’aide à Israël expirera en 2018, lorsque l’accord historique d’assistance militaire (MoU) passé entre l’administration Obama et l’Etat juif prendra effet.

Cette convention signée en septembre 2016 entre les deux parties accordera la somme annuelle de 3,8 milliards de dollars à Israël – contre 3,1 milliards de dollars sous les termes du précédent accord – de 2018 à 2028. Ce protocole entre Washington et Jérusalem est le plus grand octroi d’aide à la défense consenti par les Etats-Unis à un pays étranger.

La commission des Services armés du Sénat a approuvé sa version de la législation annuelle au mois de juin mais la Chambre dans son entier doit encore la prendre en considération.

Le projet de la Chambre spécifie que le financement sera alloué à de nombreux programmes israéliens, notamment au système d’interception de missiles du Dôme de Fer, au programme d’intercepteur à longue portée Arrow 3 et aux intercepteurs de roquette à moyenne portée Fronde de David.

La commission américaine des Affaires publiques, le plus important et le plus puissant lobby pro-israélien de Washington, a indiqué qu’elle « applaudissait » l’adoption du projet de loi et recommandait vivement « l’inclusion de ces fonds vitaux dans la version finale » des projets de législation de l’autorisation de la défense et de budget pour l’année fiscale 2018.