Les avocats Yitzhak Molcho et David Shimron ont été interrogés mercredi pour la quatrième fois en quelques jours aux quartiers de la brigade anti-corruption de la police israélienne à Lod.

Ils sont tout deux proches du Premier ministre Benjamin Netanyahu, et suspectés d’avoir encouragé des gains personnels dans le cadre de la transaction conclue avec le constructeur naval allemand pour l’acquisition de nouveaux sous-marins

Les enquêteurs soupçonnent des responsables de l’Etat d’avoir reçu des pots-de-vin pour influencer une décision portant sur l’achat de sous-marins et de navires de patrouille à une entreprise navale allemande, malgré l’opposition du ministère de la Défense.

Yitzhak Molcho, en octobre 2008. (Crédit : Michal Fattal/Flash90)

La police craint que Molcho a tenté de faire pression en faveur de cet accord d’acquisition au cours de ses voyages à l’étranger, tandis que Shimron, cousin du Premier ministre aurait essayé de promouvoir les intérêts du fabricant allemand au sein d’Israël.

Tandis que Netanyahu n’est pas suspect dans l’enquête, qui est connue sous le nom d’Affaire 3 000, Shimron et un certain nombre de proches associés du Premier ministre sont soupçonnés de corruption.

Netanyahu a nié toutes malversations dans les deux dossiers.

Le Premier ministre a déjà été interrogé à quatre reprises en lien avec ces enquêtes depuis que les accusations ont fait surface au mois de décembre dernier.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu sur l’INS Tanin, sous-marin construit par la firme allemande ThyssenKrupp, à son arrivée en Israël, le 23 septembre 2014. (Crédit : Kobi Gideon/GPO/Flash90)