Un troisième ancien conseiller de Yuval Steinitz, le ministre de l’Energie, a été interrogé en tant que suspect dans l’Affaire 3000, qui se penche sur des faits de corruption présumés dans le cadre de l’achat de navires de guerre à un armateur allemand pour des milliards de shekels.

L’ancien conseiller, qui a travaillé avec Steinitz entre 2009 et 2013 quand ce dernier occupait le poste de ministre des Finances, était interrogé dimanche par l’unité Lahav 433 de la police, spécialisée dans la lutte contre la corruption, à Lod. Son identité est actuellement sous embargo.

La semaine dernière, Rami Taib, vétéran de la politique israélienne qui est actuellement le conseiller politique de Steinitz, a été arrêté dans le cadre de cette enquête, et est soupçonné de corruption, de blanchiment d’argent, et de conspiration en vue de commettre un crime.

Taib est un proche de David Sharan, ancien directeur de cabinet du Premier ministre Benjamin Netanyahu et de Steinitz, qui a lui aussi été arrêté la semaine dernière, soupçonné d’avoir accepté des pots-de-vin, de fraude, d’abus de confiance et de conspiration en vue de commettre un crime.

Rami Taib, conseiller politique du ministre de l’Energie Yuval Steinitz, devant la cour des magistrats de Rishon Lezion, le 4 septembre 2017. (Crédit : capture d’écran Ynet)

Rami Taib, conseiller politique du ministre de l’Energie Yuval Steinitz, devant la cour des magistrats de Rishon Lezion, le 4 septembre 2017. (Crédit : capture d’écran Ynet)

Steinitz n’est pas suspecté, mais devrait témoigner dans les prochaines semaines.