La vice-ministre de l’Intérieur Faina Kirshenbaum a été libérée par la police mercredi soir après un interrogatoire de sept heures, mais sa fille est restée en garde à vue avec des dizaines de responsables soupçonnés d’une série de charges de corruption.

Parmi les personnes arrêtées se trouve le chef du Conseil régional de Shomron, Gershon Messika, et le trésorier du Conseil régional de la région Binyamin, Effy Peles. Les deux sont accusés de corruption et d’avoir accepté certains avantages ; leur détention provisoire a été prolongée respectivement de six et quatre jours.

David Godovsky, le directeur du personnel d’Yisrael Beytenu, est soupçonné de plusieurs chefs d’accusation liés à la corruption. Sa détention provisoire a été prolongée de neuf jours.

Le tribunal de Rishon Lezion a prolongé la détention provisoire de Ranit Kirshenbaum, la fille de Faina Kirshenbaum, jusqu’à dimanche, sur des soupçons d’acceptations de pots de vin avec sa mère.

La police a fait savoir qu’elle avait des témoins et des éléments à charge contre certains des suspects. Un officier de police a déclaré que le coup de filet avait permis à l’Etat d’économiser des millions de shekels, puisque les transferts d’argent illicites auraient continué si la police n’était pas intervenue.

Mercredi, le tribunal a ordonné le placement en garde à vue pendant huit jours de l’ancien ministre du Tourisme Stas Misezhnikov, quelques heures après qu’il a été arrêté parmi 30 suspects. Les enquêteurs de l’unité Lahav 433, l’unité anti-corruption, avaient perquisitionné les maisons et les bureaux des suspects dès mercredi matin.

Misezhnikov est un ancien député Yisrael Beytenu qui a été ministre de 2009 à 2013. Les enquêteurs le soupçonnent de fraudes estimées à des millions de shekels sur des appels d’offres du gouvernement ou d’avoir fait bénéficier à des connaissances personnelles des grands événements publics. Il est également soupçonné d’avoir reçu des pots-de-vin en échange de transferts de fonds à divers organismes tout en étant resté à son poste de ministre du Tourisme.

Le président du Conseil régional de Tamar, Dov Litvinoff, le président du Conseil régional de Megilot, Mordechai Dahamn, ainsi que le directeur du conseil David Blau ont également été arrêtés.

La police a prolongé la détention provisoire de Litvinoff, Dahamn et Blau de huit jours également, d’après Ynet. Les trois hommes sont soupçonnés d’avoir donné des pots-de-vin à Kirshenbaum et à d’autres à plusieurs reprises en échange d’une augmentation du financement de leurs conseils locaux.

Le président de l’Association israélienne de handball, Doron Samhi, et l’ancien président de l’Association israélienne de basketball, Avner Kopel, tous deux soupçonnés de corruption, de fraudes et de falsification de documents d’entreprises figurent également parmi les suspects.

Les deux ont été libérés après dix jours de garde à vue et d’interrogatoires de la police. D’autres arrestations étaient attendues jeudi, a indiqué la police.

La plupart des suspects sont des membres du parti Yisrael Beytenu d’Avigdor Liberman, qui a qualifié l’affaire de « chasse aux sorcières » visant à entraver la campagne de son parti avant les élections du mois de mars.

Le ministre de la Sécurité publique Yitzhak Aharonovitch, un membre éminent de ce parti, n’a pas été informé de l’enquête par la police israélienne, que son ministère supervise.