Un groupe d’Israéliens a attaqué des Palestiniens lors d’une récolte d’olives pourtant approuvée par l’armée dans des vergers situés à l’extérieur du village de Hawara, dans le nord de la Cisjordanie, dimanche.

« Les extrémistes israéliens ont attaqué les Palestiniens et mis le feu au verger à Hawara, à côté de Yizhar », ont déclaré les rabbins pour les droits de l’homme dans un communiqué, citant des témoignages de militants présents sur les lieux.

Il n’était pas immédiatement clair si les Israéliens venaient de l’implantation radicale d’Yitzhar.

L’armée israélienne a confirmé qu’il y avait eu un violent affrontement, mais n’a pas voulu commenter qui l’avait déclenché.

Un porte-parole de l’armée a déclaré que peu après le début de la bagarre, des soldats sont arrivés sur les lieux et ont séparé les deux groupes.

Les Palestiniens ont rapidement été autorisés à continuer de cueillir des olives dans le cadre de la récolte annuelle, a déclaré le porte-parole.

La police israélienne, qui avait des agents sur les lieux, n’a procédé à aucune arrestation. Un porte-parole a déclaré : « il n’y a pas eu d’attaque, mais plutôt une dispute. L’armée a calmé les choses. »

La récolte d’olives a été coordonnée et approuvée par l’armée israélienne.

Israël est tenu, à la suite d’une décision de la Cour suprême, d’autoriser les Palestiniens à récolter leurs olives chaque année.

La récolte est un moment fréquent d’affrontements entre Palestiniens et résidents d’implantations israéliens que l’armée israélienne cherche à éviter.

Les médias palestiniens et les organisations non gouvernementales libérales ont signalé de multiples cas d’Israéliens interférant avec la récolte annuelle, attaquant les Palestiniens, volant des olives et déracinant des arbres.