Les forces israéliennes ont affronté dans la nuit de lundi à mardi les habitants d’une implantation pendant le démantèlement de plusieurs logements illégaux construits à proximité de Yitzhar, en Cisjordanie.

Les résidents de l’implantation ont fait brûler des pneus et « se sont montrés violents envers les militaires », a signalé l’unité du ministère de la Défense chargée d’administrer la Cisjordanie dans un communiqué.

Les troupes ont démantelé six structures, des mobile-homes, qui avaient été placés à proximité de Yitzhar sans autorisation.

Un responsable de la Défense a indiqué que ces structures avaient été installées sur des terrains palestiniens privés près de la limite de l’implantation. Il a ajouté que deux structures supplémentaires avaient été démantelées.

Un porte-parole de l’implantation a annoncé que ces deux logements faisaient partie de l’avant-poste de Kumi Ori.

Honenu, association d’aide juridique d’extrême-droite, a déclaré que l’armée israélienne n’avait pas l’autorité pour enlever ces structures dans la mesure où ces dernières étaient placées sur des terrains dépendant de la compétence de l’Autorité palestinienne, mais l’armée a expliqué que l’opération avait été menée conformément à sa politique interne.

Yitzhar, au sud de Naplouse, est considérée comme un centre de l’extrémisme des Jeunes des Collines, et les habitants ont déjà affronté violemment la police.

Au mois de juin, l’armée israélienne avait arrêté trois personnes durant des affrontements entourant la démolition d’une structure illégale au sein de l’implantation.