Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté samedi au Cap pour exprimer leur solidarité avec les Palestiniens et protester contre les opérations israéliennes à Gaza, ont indiqué des témoins et des responsables sud-africains.

« Israël est un Etat d’apartheid! », « Arrêtez les crimes israéliens ! », pouvait-on lire sur les pancartes des manifestants, dans un des plus importants rassemblements qui se soit tenu dans la métropole sud-africaine depuis la fin de l’apartheid, il y a 20 ans.

« Nous estimons qu’il y a eu sensiblement plus de 30 000 personnes, le nombre pourrait atteindre 50 000 », a indiqué à l’agence de presse nationale Sapa le directeur exécutif de la Sécurité de la ville du Cap, Richard Bosman.

Scandant « Palestine libre », arborant pour certains des T-shirts où était inscrit « L’Afrique comprend ce qu’est le colonialisme », les manifestants ont marché à travers les rues du centre jusqu’au Parlement.

Cette manifestation a eu lieu à l’appel de la Coalition nationale pour la Palestine, qui regroupe plus de 30 organisations religieuses et civiles, des syndicats et des partis politiques.

Parmi elles figuraient la Ligue des jeunes du Congrès national africain (ANC), le parti au pouvoir, le Congrès des syndicats sud-africains ainsi que le Conseil judiciaire musulman.

Ce collectif demande « une action décisive de l’Afrique du Sud contre les attaques israéliennes, les tueries, les déplacements de population et les destructions dans la bande de Gaza ».

Plusieurs organisations ont réclamé l’expulsion de l’ambassadeur d’Israel.