Une balle tirée d’un pistolet automatique a traversé une fenêtre du bureau d’une synagogue de Paris. Le rabbin et son assistant étaient dans la Synagogue David Ben Ichay à Belleville, au nord-est de la capitale française, lorsque la balle a été tirée lundi soir. Personne n’a été blessé dans l’attaque.

Un très grave agression de nature antisémite s’est produite lundi à 21h30 dans une rue du 19e arrondissement de Paris.

Le ou les auteurs ont tiré sur la vitre du bureau de la synagogue, où se trouvaient les deux personnes. D’après le Bureau National de Vigilance contre l’Antisémitisme (BNVCA), « l’intention des auteurs était bien volontaire ».

Le responsable de la synagogue a informé le BNVCA et les services de police qui se sont déplacés pour constater les faits et ont découvert un impact de balle sur la vitre visée.

La police française a arrêté un suspect, a annoncé mardi soir la Deuxième chaîne israélienne. Le tir s’est produit pendant les prières du soir.

La police a trouvé un impact de balle dans un carreau de la fenêtre du bureau, a déclaré Radio Israël.

Les caméras de surveillance n’ont pas fourni beaucoup d’informations sur l’incident, selon le site Internet. On ne sait pas précisément si les tirs provenaient de la rue ou d’un bâtiment à proximité.

Le Bureau de Vigilance Nationale Contre l’Anti-Sémitisme, BVNCA, a condamné ce qu’il a qualifié « d’assaut antisémitique sur un lieu de culte à Paris ». Le groupe de surveillance a demandé à que « tout soit fait pour identifier et traiter les criminels antisémites ».

Plus tôt lundi, un conducteur avait lancé son véhicule contre une foule dans l’ouest de la France en criant « Allah Akbar », « Dieu est grand » en arabe. Dimanche, dans une attaque similaire, un chauffeur dans l’est de la France avait crié « C’est au nom des enfants de Palestine » tout en lançant sa voiture contre un marché de Noël bondé.

Le BVNCA a déclaré que les attaques « sont enracinés dans un soutien à la cause palestinienne erroné et un anti-sionisme viscéral. Le BVNCA recommande à tous les responsables de synagogues, d’écoles juives et d’autres institutions d’augmenter leur vigilance et leur précaution ».