Le ministre de la Sécurité intérieure Yitzhak Aharonovitch doit se rendre lundi sur plusieurs sites à Yokneam, au nord d’Israël, qui ont récemment fait l’objet d’attaques « Prix à payer ». Celui-ci rencontrera le maire de Yokneam afin de discuter de la récente flambée des cas de crimes de haine à travers la ville.

Aharonovitch visitera ensuite une mosquée à Umm al-Fahm qui a été vandalisée et dont les portes ont été incendiées dans une autre attaque présumée « Prix à payer » a rapporté le site NRG.

« Prix à payer » fait référence aux actes de vandalisme et autres crimes de haine en général effectués par des ultra-nationalistes juifs en représailles à la politique du gouvernement contre le mouvement des implantations.

Des mosquées, des églises, des groupes pacifistes et même des bases militaires israéliens ont été pris pour cible par des vandales nationalistes au cours des dernières années.

Les actes ont été condamnés par les dirigeants israéliens à travers l’ensemble de l’échiquier politique.