L’EI, qui sévit en Irak et en Syrie, a diffusé mardi une vidéo présentée comme l’exécution du pilote de guerre jordanien, capturé en décembre et brûlé vif dans une cage, un acte qui a provoqué l’indignation de la communauté internationale.

Le grand Imam d’Al-Azhar, cheikh Ahmed al-Tayeb, a « vivement condamné (…) cet acte terroriste lâche, qui nécessite la punition prévue dans le Coran pour ces agresseurs corrompus qui combattent Dieu et son prophète: la mort, la crucifixion ou l’amputation de leurs mains et de leurs pieds » d’après un communiqué d’Al-Azhar rendu public dans la nuit de mardi à mercredi.

La Jordanie a pendu mercredi deux jihadistes irakiens dont une femme condamnés à mort depuis des années après avoir promis de venger l’exécution de son pilote.