Deux ans après une attaque terroriste qui a blessé un salarié de l’ambassade israélienne à New Delhi, les membres de la mission diplomatique ont aperçu mercredi après-midi un homme de 35 ans s’attardant autour du bâtiment de manière suspecte, un paquet en mains.

La police a répondu à un appel de l’ambassade l’informant qu’un homme avait tenté de franchir les locaux, selon le Times of India. Lorsque la police s’est approchée du suspect, il s’est mis à courir et a été poursuivi par des officiers et des gardes de l’ambassade.

Des démineurs et des chiens de police sont arrivés sur place pour défaire le paquet, qui contenait en fait une statuette de Ganesh.

Le suspect, identifié sous le simple nom de Momin et originaire de l’état d’Haryana, aurait été blessé durant la course-poursuite.

Il a été transféré à l’hôpital pour être soigné, mais reste sous détention dans l’attente d’un interrogatoire.

L’incident est intervenu quelques heures après la réception d’une lettre menaçant de faire exploser le centre économique et culturel de Taipei.

Les forces de l’ordre n’ont pu confirmer que les deux événements étaient lies, mais le Times of India a indiqué que les agences de renseignement rassemblaient les preuves et se préparaient à interroger Momin.

En février 2012, Tal Yehoshua Koren, la femme d’un salarié de l’ambassade, avait été blessée alors qu’un agresseur avait attaché des explosifs à l’arrière de sa voiture et avait démarré en trombe sur une moto au moment de la détonation.

Des documents obtenus en juillet de cette année par le Times of India montrent que la police indienne soupçonne les Gardes de la Révolution iranienne d’être derrière l’attaque.