Le géopolitologue et éditorialiste Alexandre Del Valle interviendra en direct sur les réseaux sociaux pour analyser et décrypter le dernier numéro d’Enquête exclusive consacrée à Jérusalem à l’origine de plusieurs polémiques.

Retransmission sur les réseaux sociaux dimanche 8 janvier à 19h.

Plusieurs erreurs factuelles diffusées lors de ce reportage ont déjà suscitées quelques analyses et critiques.

Présentant en une formule, les causes de la dernière et meurtrière Intifada des couteaux, Bernard de la Villardière en trouve l’origine dans « les multiples provocations des juifs extrémistes » se rendant sur le mont du Temple.

A-t-il sciemment ignoré la campagne massive, tant sur les réseaux sociaux arabes que sur les ondes radio émanant de l’Autorité palestinienne, alertant les Arabes, un peu à la manière d’un George Orwell prévenant les Américains de l’arrivée des aliens, d’une reconquête imminente du mont du Temple par les hordes juives ?

Il est plus probable que Bernard de la Villardière ignore cette réalité tout simplement. Et que cette région compliquée ne s’accommode pas du sensationnalisme qui reste la marque de fabrique d’Enquête exclusive.

Mais, à décharge de Bernard de la Villardière, et pour ne pas se laisser aveugler par l’émotion, il faut noter quelques autres (très courts) passages.

A plusieurs reprises le reportage lève le voile, un peu, sur les pratiques incitatives du groupe terroriste palestinien du Hamas qui gouverne la bande de Gaza (« ils appellent ouvertement à la haine au nom d’Allah ») et sur la « guerre de l’image » (≈18mn) menée par les leaders arabes pour enrager les foules et les inciter à passer à l’action.

Résultat, de nombreux twittos se sont indignés que le reportage donne une image très négative des Palestiniens en les présentant avant tout comme des « terroristes ».