La gymnaste Aly Raisman se met à nu et s’affiche pour la dernière vidéo de ESPN intitulée « Problème du corps ».

La médaillée d’or olympique apparaît entièrement nue dans une vidéo ESPN, où on peut la voir discuter de sa passion pour la gymnastique, de son régime intense et du sport qui l’inspire et la met au défi.

Plutôt que d’être aguicheuse ou pornographique, les images et la vidéo d’accompagnement se concentrent sur la force physique remarquable de la championne de 22 ans.

Elle y apparaît féminine, mais musclée alors qu’elle prend diverses poses sur la poutre d’équilibre. Même si elle affiche une grande agilité, et est clairement dévêtue, elle ne dévoile « pas tout ».

Raisman, qui mesure 1.58 mètres et pèse 52 kilos, reconnaît que les gymnastes affichent différents types de corps, dont certains sont minces et souples.

Pourtant, elle évoque comment elle a appris à aimer ses muscles pour la force qu’ils procurent. Comme elle le déclare à ESPN : « Je pense que l’imperfection est la beauté. Au lieu d’être gênée par mes muscles, j’ai appris à les aimer. Je ne pense même plus qu’ils sont un défaut parce qu’ils ont fait de moi l’athlète que je suis ».

Aly Raisman sur la vidéo ESPN (Crédit : YouTube capture)

Aly Raisman sur la vidéo ESPN (Crédit : YouTube capture)

Si elle fait partie de l’équipe américaine pour les prochains Jeux Olympiques à Rio de Janeiro en 2016, Raisman sera, à 22 ans, la plus ancienne gymnaste en compétition. Lors des derniers Jeux olympiques, elle a remporté deux médailles d’or et une de bronze.

A Londres, elle a exécuté son programme habituel au sol, qui lui a valu les faveurs du public, « Hava Nagila », et dans des interviews, elle a déclaré aux journalistes qu’elle pensait que les Jeux de 2012 auraient du honorer le 40e anniversaire de l’attaque terroriste qui a coûté la vie aux athlètes et entraîneurs israéliens lors des Jeux Olympiques de Munich en 1972.

« S’il y avait eu une minute de silence », a dit la jeune athlète de 18 ans après sa victoire, « je l’aurais soutenue et respectée ».

En 2012, le New York Post avait cité le rabbin de Raisman, qui saluait la victoire de celle-ci et son « courage » pour évoquer les athlètes israéliens tués.

« Elle est une personne concentrée », a jugé le rabbin Keith Stern du Temple Beth Avoda de Centre Newton, Massachusetts.

« Elle est très fière et honnête à propos de sa judéité », a déclaré Stern. « Ni elle ni sa famille n’ont demandé explicitement d’envoyer un message. Mais ses déclarations montrent comment elle a très bien intégré son héritage juif dans tout ce qu’elle fait. »

« Je travaille 32 heures par semaine pour le rêve de participer aux Jeux olympiques de nouveau. Je suis toujours une alimentation saine, je me couche toujours tôt. Tout ce que je mets dans mon corps a dans l’idée la gymnastique », a déclaré Raisman.