Le commandant de l’armée de l’air d’Israël a donné un aperçu, apparemment involontaire, de ses priorités et de ses préoccupations lorsqu’il a fait des commentaires sur le budget de la Défense dont Israël aurait besoin pour envoyer ses avions d’attaque à Téhéran dans un très court délai.

S’exprimant sur la nécessité que le gouvernement alloue des fonds supplémentaires pour les forces armées, le chef de l’armée de l’air, le major général Amir Eshel, a déclaré que « personne dans cette salle ne serait prêt à monter dans une voiture aussi vieille que nos avions. Je vous l’affirme, personne. Hier, ces avions étaient dans la bande de Gaza, et demain nous devrons peut-être les envoyer à Téhéran ».

Ces remarques ne sont pas une menace, mais plutôt des déclarations sur une éventuelle mission qui nécessiterait du matériel moderne.

Les commentaires d’Eshel, diffusés dimanche lors du journal télévisé de la Deuxième chaîne, ont été prononcés au moment où le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre des Finances Yair Lapid se disputent au sujet du budget national. Netanyahu a affirmé plus tôt dans la journée de dimanche que dans le sillage du conflit qui a duré 50 jours entre Israël et le Hamas cet été, « nous avons besoin d’une augmentation significative de plusieurs milliards du budget de la Défense ».

Netanyahu a maintes fois promis qu’Israël empêcherait l’Iran d’obtenir la capacité d’armement nucléaire, en agissant seul si nécessaire.

Lors d’un important discours prononcé la semaine dernière, il a souligné le rôle d’Israël dans le combat contre le terrorisme djihadiste à travers le monde .

Il a exprimé le soutien total de Jérusalem pour l’offensive menée par les Américains contre l’organisation de l’Etat islamique. Le Premier ministre a pris soin de souligner que la lutte contre le radicalisme sunnite ne devrait pas conduire le monde à négliger la menace de l’extrémisme chiite, défendu par l’Iran.

La plus grande menace pour la paix mondiale, a déclaré Netanyahu, serait un Iran équipé du nucléaire.

« Vous verriez des choses que vous n’auriez jamais pu imaginer », a-t-il affirmé, décrivant un scénario dans lequel le régime a réussi à obtenir des armes nucléaires.

« Des horreurs que vous ne pourriez même pas envisager se concrétiseront. La terreur ultime. Un régime terroriste avec les armes de la plus grande terreur. Nous ne devons pas laisser cela se produire ».

Lors d’une allocution à l’Assemblée générale des Nations unies en octobre dernier, Netanyahu a déclaré qu’Israël agirait seul si cela était nécessaire pour empêcher l’Iran d’obtenir des armes nucléaires.

Il ne devrait y avoir aucune méprise, a déclaré Netanyahu, lorsqu’il a mis en garde qu’ « Israël n’accepterait jamais que des armes nucléaires se retrouvent entre les mains d’un régime voyou qui a promis à plusieurs reprises de nous exterminer… Si Israël est obligé d’affronter seul » cette menace, « Israël le fera seul », a-t-il affirmé, tout en sachant que nous défendrons également les autres.