L’ancien chef du parti travailliste israélien et ministre de la Défense Amir Peretz a annoncé lundi qu’il se présenterait à nouveau pour prendre la direction du parti. Les élections auront lieu dans environ 6 mois.

« Sous ma direction, Haavoda pourra lutter contre l’extrême droite sous le gouvernement de Netanyahu, jusqu’à ce que nous puissions le remplacer par une coalition de centre-gauche que nous dirigerons », a écrit Peretz sur Facebook peu après avoir annoncé sa candidature.

« Je pense réellement que pour l’instant, je suis le seul candidat qui peut faire augmenter notre électorat », a—t-il écrit, « et de ce fait, renforcer le bloc de centre-gauche et apporter un changement au gouvernement. »

Le chef du parti Haavoda, Isaac Herzog se présentera également, mais il a salué la candidature de Peretz. Le parti travailliste israélien est le premier parti de la liste de l’Union Sioniste, également présidée par Herzog.

« La candidature d’Amir Peretz est quelque chose que nous attendions depuis un moment. C’est un candidat respecté et le scrutin démocratique est une valeur centrale de notre parti », a déclaré le porte-parole d’Herzog.

« Isaac Herzog a mené le parti vers des succès sans précédents, et à l’intention de continuer à diriger le parti travailliste et l’Union sioniste comme la seule alternative au gouvernement de droite de Netanyahu. »

Isaac Herzog, à gauche, chef de l'opposition et du Parti travailliste, avec le député travailliste Amir Peretz, le 12 avril 2016. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

Isaac Herzog, à gauche, chef de l’opposition et du Parti travailliste, avec le député travailliste Amir Peretz, le 12 avril 2016. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

Ancien chef du premier syndicat de travailleurs du pays, Histadrout, Peretz était le « patron » politique de la député Shelly Yachimovich lorsqu’elle a rejoint Haavoda en 2005. Mais ils se sont éloignés lorsque Yachimovich l’a battu dans la course pour la direction du parti en septembre 2011.

Peretz est considéré comme étant le père du très réputé système de défense anti-missile d’Israël, le Dôme de fer. En effet, il a insisté pour financer ce système durant son mandat au ministère de la Défense en 2006-2007.

En 2012, Peretz a abandonné son foyer politique au profit de celui de Tzipi Livni, Hatnua, qui s’est ensuite allié au parti Haavoda pour former l’Union sioniste. Mais en février, Peretz a annoncé qu’il revenait au parti travailliste.

En juin, Peretz a critiqué Netanyahu au sujet de la recrudescence de la violence, le tenant pour responsable du cycle des attaques terroristes. Le Likud a réagi en disant que Peretz « avait déraillé »