La Jordanie a remis à Tripoli un jihadiste libyen en échange de son diplomate libéré près d’un mois après son enlèvement en Libye, a annoncé mardi un ministre jordanien.

« La semaine dernière Mohamed Saïd Al-Doursi a été remis aux autorités libyennes conformément à un accord conclu » avec la partie libyenne, a déclaré le ministre chargé des Affaires parlementaires, Khaled al-Kalaldah en allusion à l’accord d’extradition qui a permis la libération du diplomate jordanien Fawaz al-Aitan.

Mohamed Saïd Al-Doursi, alias Mohamed Al-Noss, était détenu en Jordanie depuis plus de sept ans pour son implication présumée dans la planification d’un attentat à l’aéroport d’Amman.

Selon des sources libyennes, les ravisseurs de l’ambassadeur jordanien ont réclamé en échange la libération de ce jihadiste.

Le ministre jordanien des Affaires étrangères Nasser Joudeh a annoncé mardi matin à la télévision officielle que le diplomate libéré se porte bien et qu’il est en route pour Amman.

L’ambassadeur a été enlevé à la mi-avril et son chauffeur blessé par balles, dans une attaque contre son convoi à Tripoli.