Anat Berko : les Palestiniens ne peuvent même pas prononcer le ‘P’
Rechercher

Anat Berko : les Palestiniens ne peuvent même pas prononcer le ‘P’

La députée Likud doute de la légitimité de la revendication d'un Etat palestinien en raison de l'absence de la consonne en arabe

Anat Berko, députée du Likud, pendant une session de la commission des Affaires étrangères et de la Défense à la Knesset, le 19 novembre 2015. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Anat Berko, députée du Likud, pendant une session de la commission des Affaires étrangères et de la Défense à la Knesset, le 19 novembre 2015. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Anat Berko (Likud) a échauffé quelques esprits et fait levé quelques sourcils à la session plénière de mercredi quand elle a remis en question la véracité de la revendication des Palestiniens dans les Territoires en citant l’absence du son « P » dans l’alphabet arabe.

« Comme nous l’avons noté, la lettre ‘P’ n’existe même pas en arabe de sorte que cela vaut la peine d’étudier le terme emprunté (Palestine) », a déclaré Berko à la tribune lors d’une discussion appelée par les partis d’opposition pour débattre du statut de la solution à deux Etats.

La députée a ajouté qu’Israël n’avait pas nié l’existence d’une « entité palestinienne » à ses côtés et voulait la paix avec elle, quand un brouhaha a éclaté parmi les députés de gauche.

« Avez-vous entendu cela ? », s’est écriée la députée Meretz Tamar Zandberg, médusée, en répétant les propos de Berko à ses collègues députés.

« Oui », lui a répondu Berko. « Il n’y a pas de ‘P’ », et a ajouté de manière exagérée « ‘Pa pa pa’, il n’y a pas de ‘Pa’. Il y a le ‘fa’ ».

La député Tamar Zandberg au parlement israélien, le 19 octobre 2015 (Crédit : Flash90)
La député Tamar Zandberg au parlement israélien, le 19 octobre 2015 (Crédit : Flash90)

Zandberg, incrédule, lui a rétorqué : « Etes-vous une idiote ? ».

Alors que les voix s’élevaient autour d’elle, Berko s’est défendue en affirmant que : « Ce sont les faits, je vais vous les envoyer. Il n’y pas de problème ».

Plusieurs députés arabes ont, à ce moment du débat, quitté la salle, furieux, alors que Zandberg a commencé à se moquer des propos de Berko.

Il est vrai que dans l’alphabet arabe, il n’y a pas en effet n’a pas d’équivalent de la lettre « P ». Le son « F » est désigné par la lettre « Fa » et « Palestine » se prononce « Fah-lah-Steen ».

Bien que l’absence de la lettre « P » dans l’alphabet arabe a été utilisée occasionnellement pour se moquer des Palestiniens par ceux qui s’opposent à l’auto-détermination des Palestiniens, cet argument n’est généralement pas considéré comme un argument politique sérieux.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...