Le Liban accueille près d’un million de réfugiés ayant fui la guerre qui ravage depuis près de trois ans la Syrie voisine et a fait plus de 140 000 morts.

La star a qualifié sa rencontre avec des orphelins syriens dans la région de la Békaa, dans l’est du Liban, comme une « expérience qui déchire le coeur », selon un communiqué du HCR.

« Ils ont perdu leur famille et la guerre a volé leur enfance. Ils sont si jeunes, mais assument toutefois le fardeau de leur situation comme s’ils étaient des adultes », a affirmé encore l’actrice américaine qui visite le Liban pour la troisième fois et s’est également rendue à plusieurs reprises dans des camps de réfugiés en Jordanie et en Turquie.

Elle a salué la résolution non contraignante adoptée samedi par le Conseil de sécurité et qui appelle les belligérants à lever les sièges des zones peuplées, à cesser les attaques contre les civils et à autoriser sans délai un accès humanitaire sans entrave.

« Il s’agit d’une démarche qui a trop tardé et qui va dans la bonne direction pour des centaines de milliers d’hommes, femmes et enfants innocents pris au piège dans des zones difficilement accessibles à travers la Syrie », a ajouté Angelina Jolie.

Elle a espéré que la résolution soit « le début d’une nouvelle période en vue de la fin du conflit ».

L’actrice a appelé également la communauté internationale à fournir des fonds au Liban pour aider ce pays aux ressources limitées à gérer la crise des réfugiés.