Quelques mois après son ouverture, Apple a décidé d’élargir son centre de recherche et développement (R&D) à Herzliya afin de donner aux employés plus d’espace, a révélé une source de la compagnie au Times of Israel.

« L’entreprise loue une partie de son centre R&D d’Herzliya, et il va louer plus d’espace dans le même bâtiment, afin que cela soit plus facile pour les ingénieurs de travailler là-bas », a déclaré la source.

La source a également expliqué que, contrairement aux articles parus dans les médias israéliens mercredi, la société n’était pas tout à fait prête à embaucher. Apple est toujours en train d’absorber ses récentes embauches, en particulier le personnel de Linx, la start-up de photographie numérique qu’il a acquise à la mi-avril.

« Cela dit, nous ne pouvons pas exclure la possibilité que l’entreprise embauchera à l’avenir », a ajouté la source.

En fait, ce n’est pas seulement une probabilité – c’est presque une réalité, compte tenu de l’appétit vorace de la société pour les ingénieurs.

Actuellement, la société se concentre, de manière compréhensible, sur son nouveau produit, Apple Watch, car il cherche à corriger certains des défauts dont les utilisateurs se sont plaints.

Parmi ces plaintes, figurent une interface un peu déroutante et la nécessité de recharger la batterie rapidement.

Les ingénieurs des logiciels et des matériels peuvent aider à résoudre ces problèmes.

Le site d’Apple pour les emplois répertorie 73 postes ouverts (sur 600) pour travailler sur le projet de l’Apple Watch – et la plupart de ces emplois sont pour des ingénieurs.

Presque tous les postes figurant sur le site sont en Californie, mais il est plus probable qu’Apple cherche des ingénieurs israéliens par l’intermédiaire de sources israéliennes locales, en ligne ou par le bouche à oreille, comme le font la plupart des autres multinationales présentes en Israël.

Lors d’une visite en Israël en février pour inaugurer le centre R & D d’Herzliya, le PDG d’Apple, Tim Cook, a exprimé son admiration pour les travailleurs israéliens – et a indiqué aux centaines d’employés d’Apple présents que ce sont les compétences des travailleurs en ingénierie des technologies de l’information israélienne de l’industrie qui ont amené Apple en Israël.

« Apple est en Israël parce que le talent en ingénierie ici est incroyable, a déclaré Cook, aux employés présents à la réunion. Vous êtes incroyablement importants pour tout ce que nous faisons et pour tous les produits que nous construisons ».

Tim Cook et Reuven Rivlin - 25 février 2015 (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO)

Tim Cook et Reuven Rivlin, le 25 février 2015 (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO)

Avant d’ouvrir le centre, Apple avait embauché des dizaines d’ingénieurs, a indiqué la source de la compagnie.

Les ingénieurs « apportent avec eux les connaissances qu’Apple ne possède pas actuellement, et ils obtiendront un produit fini presque spécialement conçu pour eux. Cela fait partie de la nouvelle stratégie d’Apple de développer la technologie dont il a besoin en interne, au lieu de compter sur les entreprises et les entrepreneurs de l’extérieur ».

On ne sait pas quand l’extension aura lieu. La société est susceptible de vouloir préparer son nouvel espace à la hauteur de son engagement envers la responsabilité sociale et environnementale.

Selon la compagnie, le nouveau bâtiment est l’un des plus écologiques jamais construits par Apple – et l’un des plus écologiques en Israël.

Des panneaux solaires sur le toit fournissent assez d’énergie pour alimenter les besoins en eau chaude de l’ensemble du bâtiment, et un système d’éclairage intelligent réduit la consommation électrique de 25 % par rapport aux bâtiments de tailles similaires. De même, le système de climatisation consomme 40 % de moins d’énergie que les systèmes comparables.

Le bâtiment a été présenté pour obtenir la certification US Green Building Council LEED, destinée aux meilleures pratiques dans les constructions écologiques.

La relation entre Apple et Israël en recherche et développement remonte à 2012, lorsque le géant technologique américain a racheté Anobit (basé à Haïfa), un fabricant de contrôleurs de mémoire flash utilisés dans de nombreux produits Apple. En 2013, l’entreprise s’est de nouveau étendue en Israël en achetant l’entreprise spécialisée dans la technologie du mouvement, PrimeSense.

Apple dispose d’environ 700 employés en Israël, a précisé Cook lors de sa visite en février – mais travaille en réalité avec beaucoup plus d’Israéliens.

Environ 6 000 Israéliens, a poursuivi Cook, font partie du programme de développeur d’Apple, et aident à développer des applications.

Une récente estimation réalisée par la firme de recherche de l’industrie de l’application Vision Mobile révèle qu’au moins 20 000 emplois dans l’économie des applications d’Israël sont directement attribuables à iOS.