Eli Yishai, membre éminent du Shas depuis les 30 dernières années, pourrait démissionner du parti ultra-orthodoxe et former une nouvelle faction politique dans les prochaines semaines.

Une réunion de réconciliation prévue entre lui et l’actuel président du Shas, Aryeh Deri, a été annulée à la demande du conseil rabbinique de Shas.

« Deri a lié les mains et les pieds de Yishai et lui a collé un pansement sur la bouche, » a confié un associé de Yishai à Ynet dimanche. « Il est impossible de travailler ainsi. »

La décision d’annuler la réunion aurait été ordonnée par le rabbin Shalom Cohen, fervent partisan de Deri et chef du panel de conseillers spirituels, le Conseil des Sages de la Torah. Cohen a également conseillé aux membres du Shas de s’abstenir de discuter du départ de Yishai dans les médias, selon le site Walla.

Les relations entre Deri et Yishai, qui dirige le parti depuis près de 14 années, se sont considérablement détériorées après la mort du chef spirituel de Shas, Rav Ovadia Yossef, l’an dernier. Les deux se sont affrontés à plusieurs reprises sur le rôle de Yishai dans le parti, Deri accusant Yishai de vouloir récupérer la présidence.

Les hostilités ont atteint leur apogée mercredi lors d’une réunion avec le Conseil de Sages de la Torah, au cours de laquelle Yishai a présenté une liste de conditions que Deri devait respecter avant toute réconciliation. Parmi elles, Yishai devait rédiger une lettre de démission qui pourrait être utilisée à tout moment si l’ancien président « agissait contre les intérêts du parti », a rapporté le site Kikar Hashabat.

Yishai était président du Shas quand Deri purgeait une peine de prison pour détournement de fonds.