Un mouvement de jeunesse sioniste religieux rouvre officiellement en Allemagne, 79 ans après avoir été fermé par le régime nazi.

Bnei Akiva Deutschland est l’une des nombreuses organisations sionistes à faire son retour en Allemagne ces dernières années. L’objectif du mouvement est d’encourager les Juifs à quitter l’Allemagne pour Israël.

Le statut d’association caritative a été accordé le 18 août à Düsseldorf à la branche allemande de Bnei Akiva, dont le siège se situe à Jérusalem, et qui compte déjà des émissaires dans plus de sept villes allemandes. Le mouvement va à présent intensifier ses activités.

« Une organisation juive de plus est ressuscitée en Allemagne, c’est une victoire de plus sur les nazis et les nouveaux antisémites », a déclaré dans un communiqué Aliyos Paz, le directeur du mouvement pour l’Allemagne. Il y a quelques années, le mouvement de jeunesse sioniste laïc Hashomer Hatzair est revenu en Allemagne.

Contrairement à l’Hashomer Hatzair, le Bnei Akiva s’adresse en particulier aux communautés orthodoxes. Avec des émissaires présents dans 23 pays, il parraine aussi des programmes juifs destinés aux Juifs de l’ancienne Union soviétique, selon le site internet du mouvement.

Un camp d'hiver de Bnei Akiva en Allemagne. Photographie non datée. (Crédit : Bnei Akiva Deutschland)

Un camp d’hiver de Bnei Akiva en Allemagne. Photographie non datée. (Crédit : Bnei Akiva Deutschland)

Le groupe visé par l’association est important en Allemagne, où plus de 90 % de la population juive actuelle, de quelque 200 000 personnes, ont des origines en ancienne Union soviétique, et sont venus en Allemagne à partir de 1990. Ils ne sont que la moitié à être des membres actifs de la communauté juive.

Le Conseil central des Juifs d’Allemagne indique qu’environ 200 Juifs partent chaque année en Israël.

D’autre part, l’Agence juive pour Israël a annoncé au printemps l’ouverture d’un nouveau « Israël Program Center » à Berlin, grâce à un don d’Ebenezer Emergency Fund International, une organisation chrétienne évangélique britannique qui veut développer « le retour mondial du peuple juif en Israël prophétisé dans les Écritures ».

Le Bnei Akiva a été fondé en 1910. En 1927, les activités de plusieurs associations sionistes orthodoxes ont été réunies par le Fonds Torah et Avoda, qui supervise les mouvements de jeunesse et leurs activités, comme les camps d’été et les conférences.

Ses activités allemandes ont été brutalement interrompues en 1938, quand le régime nazi a interdit la plupart des institutions juives.