Une délégation de 50 soldats du Commandement de la Défense passive de l’armée israélienne doit partir mercredi après-midi pour Mexico, pour aider les équipes locales après le séisme qui a dévasté le centre du Mexique, a annoncé une porte-parole de l’armée.

Au moins 248 personnes ont été tuées quand un tremblement de terre d’une magnitude de 7,1 a touché Mexico et le centre du pays mardi. Au moins 21 enfants sont morts dans l’effondrement d’une école primaire.

Mardi soir, le bureau du Premier ministre Benjamin Netanyahu a indiqué que le Mexique avait accepté l’aide d’Israël.

« Netanyahu a ordonné que les opérations d’aides et de recherche et de secours soient organisées pour partir pour le Mexique dès que possible », a indiqué son bureau.

Un homme sorti des décombres après un séisme qui a fait au moins 248 morts dans le centre du Mexique, le 19 septembre 2017. (Crédit : Ronaldo Schemidt/AFP)

Un homme sorti des décombres après un séisme qui a fait au moins 248 morts dans le centre du Mexique, le 19 septembre 2017. (Crédit : Ronaldo Schemidt/AFP)

La délégation de 50 personnes est principalement composée d’ingénieurs qui pourront évaluer l’intégrité structurelle des bâtiments de Mexico et des autres zones touchées. Elle compte également quelques membres des unités de recherche et de secours, mais pas d’hôpital de campagne. La porte-parole de l’armée a indiqué que ces délégations seraient envoyées sous peu, mais que cela n’avait pas encore été décidé mercredi matin.

« C’est ce que nous envoyons maintenant. Ce qu’il se passera dans le futur se passera dans le futur », a-t-elle dit.

Les soldats se rendront au Mexique dans un Boeing de l’armée de l’air israélienne, en s’arrêtant au Portugal. Ils devraient décoller vers 15h00, mais la porte-parole a indiqué que l’horaire exact pouvait être modifié en fonction de l’avancement des préparatifs.

La délégation doit revenir le 29 septembre, avant Yom Kippour, a indiqué la porte-parole.

Les représentants de l'unité de secours et de recherche du Commandement de la Défense passive de l'armée israélienne avec le responsable des pompiers de Tel Aviv, Eyal Caspi (à droite), sur le site de l'effondrement d'un parking dans le quartier Ramat HaHayal, dans le nord de Tel Aviv, tuant au moins deux personnes, le 5 septembre 2016. (Crédit : unité des porte-paroles de l'armée israélienne)

Les représentants de l’unité de secours et de recherche du Commandement de la Défense passive de l’armée israélienne avec le responsable des pompiers de Tel Aviv, Eyal Caspi (à droite), sur le site de l’effondrement d’un parking dans le quartier Ramat HaHayal, dans le nord de Tel Aviv, tuant au moins deux personnes, le 5 septembre 2016. (Crédit : unité des porte-paroles de l’armée israélienne)

Le grand rabbin de l’armée israélienne a accordé une dispense spéciale pour voyager, puisque les soldats seront en vol pendant la fête de Rosh HaShana.

La délégation est dirigée par le colonel Dudi Mizrahi, qui dirige l’unité de recherche et de secours de l’armée, même si les soldats sont majoritairement des ingénieurs.

« Ils aideront à examiner les immeubles. Dire dans quelle structure les gens peuvent aller, quelles structures doivent être démolies », a précisé la porte-parole.

La plupart des soldats se rendant à Mexico sont des réservistes, a-t-elle souligné.

L’armée israélienne est souvent la première à envoyer des délégations humanitaires dans des pays frappés par des catastrophes naturelles, comme après le tremblement de terre en Turquie en 1999, celui de Haïti en 2010, le typhon aux Philippines en 2013 et un séisme au Népal en 2015.

L’année dernière, l’Organisation mondiale de la Santé a distingué Israël pour ses équipes d’urgence médicale, parmi les meilleures au monde.

L’AFP a contribué à cet article.