Le vice-président élu Mike Pence a salué jeudi un vote du Congrès des Etats Unis qui a affirmé qu’une résolution adoptée par le Conseil de Sécurité de l’ONU représentait un obstacle ‘partial’ à la paix.

Ce texte a été considéré comme un rejet de l’administration Obama qui n’avait pas apposé son veto à la résolution 2334 qui qualifiait d’illégales les implantations israéliennes.

« C’est formidable de voir un vote bipartite fort au Congrès s’opposer à la résolution qui a été adoptée aux Nations unies contre notre allié le plus cher », a tweeté Pence vendredi en début de matinée.

« L’Amérique est aux côtés d’Israël ».

La résolution 11 du Congrès stipule que la motion de l’ONU constituait une initiative ‘partiale’ qui fait obstacle à la paix, en blâmant de façon disproportionnée Israël et en encourageant les Palestiniens à ne pas s’impliquer dans des négociations bilatérales et directes.

Adoptée par 342 voix contre 80, la mesure symbolique place fermement le Congrès et l’administration Obama en opposition.