Le porte-parole de la Maison Blanche Sean Spicer a déclaré mardi que le président américain Donald Trump allait examiner toutes les aides attribuées par les Etats-Unis à des pays étrangers.

Il était interrogé sur un transfert de dernière minute de 221 millions de dollars versés à l’Autorité palestinienne (AP) par l’administration Obama.

Spicer a refusé de commenter directement la somme versée aux Palestiniens, mais a déclaré que « quand il s’agit de combien d’argent du contribuable américain est dépensé […], il [Trump] est très préoccupé par l’obtention d’un bon accord pour chaque dollar dépensé au nom des contribuables. »

Spicer a également été interrogé sur le financement des Nations unies aux écoles palestiniennes qui enseignent les incitations à la haine contre les juifs. Spicer a répété que Trump examinerait toutes les aides étrangères.