A la veille de l’élection présidentielle en Israël, les cinq candidats en lice ont été invités lundi à faire une déclaration publique de patrimoine après le scandale qui a éclaboussé l’un des postulants, contraint de renoncer à se présenter.

Le député travailliste Binyamin Ben Eliezer, 78 ans, a été interrogé par la police sur ordre du procureur de l’Etat à la suite de soupçons de corruption concernant l’achat d’une luxueuse maison à Jaffa, dans l’agglomération de Tel-Aviv.

Selon la radio publique, la police a découvert plusieurs centaines de milliers de dollars dans un compte en banque israélien de M. Ben Eliezer et enquête sur leur provenance.

Sollicités par le quotidien Haaretz, quatre des cinq candidats à la présidence de l’Etat d’Israël ont détaillé lundi part ou totalité de leur patrimoine.

C’est le cas du favori, Reuven Rivlin, ancien président de la Knesset et député du Likud, qui a estimé ses biens à environ 3.8 millions de shekels (760 000 euros) et ses revenus à 30.000 shekels par mois (environ 5 000 euros).

Son concurrent Dan Shechtman, qui a reçu 1,8 million USD (1,3 M EUR) en récompense du prix Nobel de chimie qu’il a reçu en 2011, a également dévoilé une partie de ses avoirs, tout comme l’ancienne juge à la Cour Suprême Dalia Dorner et le député centriste Méir Shitrit (Hatnua).

Le député d’Hatnua et le candidat aux présidentielles Meir Shitrit a révélé le patrimoine de sa famille au public lundi, un jour avant que la Knesset n’élise le prochain président d’Israël.
La divulgation est survenue alors qu’on se demandait pour quelles raisons Shitrit n’avait pas rendu public sa déclaration dimanche avec le reste des candidats.

Il a répondu aux critiques mardi, affirmant que « tout au long de ces années d’activité publique, j’ai déclaré mes divers actifs comme il était requis par la loi ».

Shitrit et son épouse possèdent quatre appartements à travers le pays – à Yavne, Ashdod, Ashkelon et Eilat. Il a présenté les documents pour chaque appartement, en plus de son bulletin de salaire.

«Le succès de ma femme m’a aidé à consacrer du temps au service public », a-t-il déclaré, « mais étant donné le climat actuel, j’ai décidé de révéler ma liste d’actifs au public ».

L’ex-présidente de la Knesset Dalia Itzik a pour sa part expliqué être en train de réunir les informations nécessaires à cette déclaration de patrimoine qu’elle décidera ou non de rendre publique.

La Knesset va élire mardi à bulletin secret le successeur du président sortant Shimon Peres, âgé de 90 ans, dont le mandat à la tête de l’Etat s’achève le 26 juillet.