Un Saoudien, condamné pour meurtre, a été décapité mercredi dans l’est de l’Arabie saoudite, a annoncé le ministère de l’Intérieur à Ryad.

Abdallah ben Jaafar al-Mabioug a été condamné pour avoir tué par balles, en raison d’une dispute, un autre Saoudien, Mohammed Ben Turki al-Faraj, a précisé le ministère dans un communiqué reproduit par l’agence officielle Spa.

Cette décapitation porte à 11 le nombre de personnes exécutées en Arabie saoudite depuis le début de l’année, selon un décompte de l’AFP.

En 2013, 78 condamnés à mort, de différentes nationalités, ont été exécutés en Arabie saoudite, selon un bilan établi par l’AFP. Le viol, le meurtre, l’apostasie, le vol à main armée et le trafic de drogue sont passibles de la peine capitale dans le royaume.

Le Haut Commissariat aux droits de l’Homme de l’ONU avait dénoncé en 2013 « l’augmentation importante des condamnations à mort dans le royaume », alors que des ONG internationales des droits de l’Homme avaient appelé à « un moratoire » sur les exécutions qui se comptent par plusieurs dizaines tous les ans.