L’armée a annoncé que la sirène d’alarme à la roquette entendue dans le sud d’Israël lundi matin était une fausse alerte.

La sirène a résonné dans les communes d’Ein Hashlosha et de Nirim, près de la bande de Gaza, selon le commandement de la Défense passive de l’armée israélienne.

L’armée n’a pas précisé pourquoi l’alarme s’était déclenchée.

Aucune roquette n’aurait touché le territoire israélien, et aucune explosion n’a été entendue dans la région.

Après quelques minutes tendues, l’armée a déterminé qu’elle n’avait pas détecté de tirs de roquettes en provenance de la bande de Gaza.

En décembre, l’alerte à la roquette avait résonné dans le sud d’Israël, près de la péninsule du Sinaï.

Aucune roquette n’avait touché Israël, mais deux projectiles avaient effectivement été tirés sur l’Etat juif par l’affilié de l’Etat islamique au Sinaï.