Ce mercredi, une photographie publiée dans la presse vient démontrer un nouveau développement dans les relations stratégiques entre Israël et l’Inde.

Le Premier Ministre indien, Narendra Modi, a été aperçu visitant le stand de la société israélienne d’armement Israel Aerospace Industries, lors du salon Aero India à Bangalore, rapporte Haaretz.

Après avoir présidé la cérémonie d’ouverture du salon international, Modi a pu être informé directement par les représentants israéliens de IAI, sur les dernières avancées en matière de véhicules aériens sans pilote (UAV), ou à propos du nouveau hydravion développé par l’entreprise d’armement. Cette proximité affichée témoigne manifestement d’une amélioration des relations entre l’Inde et Israël.

Le ministre de la Défense Moshe Ya’alon a participé également à cette manifestation où il a pu rencontrer son homologue indien. Une première en Inde pour un ministre de la Défense israélien.

Avant son départ pour l’Inde il y a deux jours, Ya’alon avait               déclaré : « cette visite est très importante pour le renforcement des liens entre les deux pays. L’Inde est un véritable ami d’Israël. »

Depuis sa victoire lors des élections d’avril dernier, le premier ministre Modi a manifesté publiquement sa proximité avec Israël. En septembre dernier, lors de l’Assemblée générale des Nations Unies à New York, Modi avait rencontré le Premier ministre Benjamin Netanyahu.

La coopération en matière de sécurité entre Israël et l’Inde s’est renforcée au cours de la dernière décennie. L’Inde est aujourd’hui devenue le plus gros importateur pour Israël dans le domaine de la défense, avec des ventes atteignant un milliard par an. Ces exportations constituent près de 15 % de l’ensemble des exportations du pays dans ce domaine.

Cependant, la balance commerciale entre les deux pays dans le secteur de l’armement pourrait être amenée à évoluer dans un sens plus favorable à l’Inde.

Le Premier ministre a promis de relancer l’investissement en particulier grâce à sa campagne « Make in India ». L’Inde favoriserait ainsi les fournisseurs produisant en Inde lorsqu’il s’agira d’octroyer des contrats militaires.

« Nous avons la réputation d’être le premier importateur d’équipement militaire au monde, a déclaré le Premier Ministre. C’est peut-être une musique qui est familière à certains d’entre vous présents ici. Mais c’est un domaine dans lequel nous aimerions ne pas rester numéro un. »

L’Inde exprime depuis des décennies sa volonté de réduire sa dépendance envers l’industrie de défense étrangère mais n’y est pas parvenue, le pays devant en outre faire face à un équipement en voie d’obsolescence.

Depuis son arrivée au pouvoir en mai, le gouvernement de Modi a relevé à 49 % la participation que peut détenir un investisseur étranger dans un groupe de défense en Inde.

Le Premier ministre a indiqué vouloir porter de 40 % actuellement à
70 % d’ici à 2020 la production d’équipement militaire produite sur le sol indien.