Le propriétaire du journal le plus vendu d’Israël a de nouveau été interrogé par la police dans le cadre de l’enquête sur de présumées négociations dans le but d’aboutir à un accord avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu pour que le Premier ministre obtienne une couverture plus favorable dans le journal en échange d’une législation qui porterait atteinte à un quotidien, présenté comme le rival du Yedioth Ahronoth.

Le propriétaire du Yedioth Ahronoth, Arnon Moses, s’est présenté mardi à l’unité anti-corruption Lahav 433 à Lod.

Cette interrogation fait partie de l’affaire 2000, une enquête sur les accusations de corruption qui pèsent contre Netanyahu qui menace sa capacité à diriger le pays.