Les forces de sécurité ont arrêté dans la nuit de samedi à dimanche deux autres proches d’un terroriste palestinien qui avait poignardé à mort trois membres d’une famille israélienne à Halamish le mois dernier, a fait savoir l’armée.

Les deux individus, dont l’identité n’a pas été rendue publique, ont été arrêtés dans le village palestinien de Kobar, au nord de Ramallah, et sont soupçonnés d’avoir été informé des projets d’attentat du 21 juillet d’Omar al-Abed.

Quelques heures après cet attentat, l’armée israélienne avait lancé une opération dans la maison d’Abed à Kobar, l’avait cartographié pour démolition et avait arrêté un de ses frères qui, selon les responsables, aurait aidé le terroriste à commettre l’attentat.

Dans les jours qui avaient suivi, l’armée avait également arrêté la mère d’Abed, Ibtisam, pour « incitation aggravée » après son apparition dans une vidéo, largement partagée sur les réseaux sociaux, saluant les actes de son fils.

Le père d’Abed, Abd al-Jalil, qui avait été arrêté lors de l’opération initiale, avait indiqué au journal Haaretz que les actions de son fils étaient compréhensibles.