L’islamiste Raed Saleh a été brièvement détenu par la police à l’hôpital Haemek situé dans la ville israélienne d’Afula en Basse Galilée après son arrivée sur le site pour montrer son soutien à Mohammed al-Qiq, qui est en grève de la faim depuis 86 jours, suite à sa détention administrative.

Saleh dirige la branche nord du Mouvement islamique, qui a été interdit par le cabinet israélien en novembre dernier, car elle est considérée comme une organisation ayant des liens avec le terrorisme.

Le groupe islamiste rejette les accords de paix d’Oslo entre Israël et les Palestiniens et est en faveur du boycottage des élections à l’échelle nationale au motif qu’elles légitiment l’Etat juif.

Selon la Dixième chaîne, Saleh a été arrêté pour avoir troublé l’ordre public. Il a ensuite été relâché par la police, selon un communiqué.

Mardi, Al-Qiq a rejeté un compromis qui autorisait son transfert dans un hôpital de Jérusalem-Est, en disant qu’il arrêtera son jeûne seulement s’il est envoyé dans un établissement médical palestinien situé en l’occurrence à Ramallah.