La police israélienne a annoncé mardi avoir arrêté un deuxième homme suspecté d’être impliqué dans une affaire de corruption de fonctionnaires et de blanchiment d’argent en Afrique.

L’homme est un assistant du magnat des diamants et des mines israélien Beny Steinmetz, qui est accusé d’avoir versé des millions de dollars de pots-de-vin en République de Guinée en échange de la promotion de ses intérêts commerciaux dans le pays.

« Le suspect arrêté aujourd’hui [mardi] comparaîtra devant la cour pendant que l’enquête se poursuit », a déclaré la police.

Lundi, Steinmetz a été placé en résidence surveillée, après avoir payé 100 millions de shekels de caution. Il a également été interrogé lundi par l’unité de lutte contre la corruption Lahav 433, et la police a perquisitionné son domicile et ses bureaux.

L’enquête commune est menée par des agences américaines, suisses, guinéennes et israéliennes, en coordination avec l’OCDE.