La police a arrêté jeudi un Palestinien entré illégalement en Israël et qui a tenté de poignarder les policiers venus pour l’appréhender.

Les policiers ont arrêté le suspect âgé de 22 ans dans le centre ville de Raanana, et ont trouvé sur lui un second couteau. Aucun blessé n’a été signalé.

L’homme a été emmené au poste de police de la ville voisine de Kfar Saba pour y être interrogé.

La police était en état d’alerte depuis mercredi matin, suite à l’attaque dans un autobus à Tel-Aviv, perpétré par un Palestinien entré illégalement en Israël qui a poignardé une douzaine de personnes avant d’être blessé et arrêté.

Hamza Matrouk, 23 ans, de Tulkarem, a déclaré lors de son interrogatoire au Shin Bet qu’il était passé à l’acte en représailles à l’opération Bordure protectrice d’Israël dans la bande de Gaza l’été dernier et aux récents troubles qui se sont déroulés sur le mont du Temple.

Il aurait admis avoir été motivé par des programmes de télévision islamiques radicaux, et a parlé de « rejoindre le paradis ».

Les forces de sécurité israéliennes ont fait jeudi une descente dans trois maisons appartenant à des amis et des parents de Matrouk soupçonnés d’être impliqués des l’attaque terroriste de mercredi à Tel-Aviv.

Pendant l’opération conjointe du Shin Bet et de l’armée, la maison de Hamza Matrouk près de la ville de Tulkarem en Cisjordanie a été fouillée ainsi deux autres maisons proches appartenant à des membres de la famille.

Deux Palestiniens ont été arrêtés, a rapporté la radio militaire.

Le site d’information NRG les a identifiés comme un parent et un voisin de Matrouk.