Les forces de sécurité israéliennes ont arrêté dans la nuit de dimanche un Palestinien suspecté d’avoir attaqué et blessé très gravement jeudi un garde de sécurité israélien avec une hache dans l’implantation de Maale Adumim, en Cisjordanie.

Le Shin Bet a déclaré que dans une opération commune avec l’armée et la police israéliennes, il a appréhendé Saadi Ali Abu Ahmad, né en 1995, résident d’al-Eizariya, à côté de Maale Adumim. Il possédait un permis de travail en Israël et aurait pu connaitre la victime, selon des informations de dimanche matin.

Le garde, qui n’était pas armé, a été attaqué tard jeudi soir à l’intérieur du centre commercial de la ville. Il a été frappé de multiples fois à la tête et dans le haut du corps avec une hache. L’attaquant a fui la scène, laissant tomber la hache à l’extérieur.

Abu Ahmad a avoué avoir mené l’attaque brutale, a déclaré dimanche le Shin Bet dans un communiqué. Un proche d’Abu Ahmad a appelé la police dimanche soir et déclaré que le suspect était avec lui et qu’il était prêt à se rendre, a annoncé le site internet d’informations Mako.

La victime, dont l’identité n’a pas été autorisée à la publication, était toujours samedi soir dans un état de santé très sérieux. Un porte-parole du centre médical Hadassah d’Ein Kerem, à Jérusalem, a déclaré que l’homme de 48 ans avait été sédaté et était en soins intensifs après avoir subi une chirurgie, a a annoncé la radio militaire.

« Ils ont écrasé sa tête avec des coups de hache, a déclaré dimanche matin le frère de la victime à la radio militaire. Il est toujours dans un état sérieux, anesthésié et branché à un respirateur. Demain ils essaieront de le réveiller. »

Walla a annoncé que l’attaque avait eu lieu dans les bureaux du centre commercial, et la police enquêtait pour savoir comment l’assaillant armé avait réussi à atteindre sans encombre le site de l’attaque.

La police avait fermé la ville suite à l’attaque, et déclaré que les travailleurs palestiniens ne seraient pas autorisés à entrer avant dimanche.

Mais l’interdiction a plus tard été étendue jusqu’à jeudi, a annoncé samedi la Dixième chaîne, à l’exception du « personnel indispensable ».

« Ceci est un incident grave, a déclaré le chef de la police du district de Judée et Samarie, Shlomi Michael. Nous ferons tout ce que nous pouvons pour mettre la main sur l’attaquant. »