Le président du parti travailliste Isaac Herzog a obtenu mardi le soutien du chef du parti Shas, Aryeh Deri.

Ce dernier a annoncé que son parti ultra-orthodoxe soutiendrait Herzog lors des prochaines élections pour le poste de Premier ministre.

« Notre but est de désintégrer le gouvernement de Benjamin Netanyahu, » a déclaré Deri lors d’une réunion spéciale de l’opposition hors des murs de la Knesset.

« Si seulement nous pouvions vous nommer Premier ministre. »

Les partis Yahadut Hatorah et Shas, les deux partis ultra-orthodoxes, soutiennent la coalition menée par le Likud depuis de nombreuses années.

Ils ont cependant été mis à l’écart du gouvernement actuel qui a voté une loi forçant les Juifs ultra-orthodoxes à servir dans l’armée.

L’annonce de Deri coïncide avec la tension qui règne entre la coalition et l’opposition en raison du projet de gouvernance. Le projet de gouvernance élève le seuil électoral de 2 à 3,25 % des partis pour pouvoir entrer à la Knesset.

Le projet, défendu par le président du parti Yisrael Beytenu et ministre des Affaires étrangères Avigdor Liberman, est passé avec 67 votes en faveur mardi.

Aucune abstention ni opposition n’a été observée, en raison du boycott de la session par l’opposition, qui affirme que le projet vise les partis minoritaires.

Les experts ont indiqué que ce projet endommagera les trois partis Arabes qui n’auraient pas obtenu le quota nécessaire si la loi avait été appliquée aux élections précédentes.

La loi limite le nombre de ministres à 18, ce qui rend plus difficile le vote de défiance pour les députés, normalement utilisé pour renverser le gouvernement et appeler à de nouvelles élections.