Cinq adolescents d’Ashkelon, dans le sud du pays, ont été placés en détention par la police, qui a trouvé en leur possession des couteaux et des bâtons.

Ces jeunes, âgés de 13 à 16 ans, auraient dit à la police qu’ils transportaient ces armes au cas où ils rencontraient des « clowns effrayants ».

La police est actuellement en pleine opération de répression dans tout le pays, lancée pour traiter du phénomène croissant de « clowns effrayants » – des jeunes déguisés en clowns et qui errent dans l’ombre des parcs municipaux et le long des routes pendant la nuit – auquel répond une contre-tendance de groupes d’autres jeunes qui se donnent pour objectif de les pourchasser, souvent armés de bâtons et d’armes blanches.

Selon la police, les uns comme les autres sont dans l’illégalité.

Un masque et une hache en plastique saisis à un jeune de Jérusalem par la police, le 6 octobre 2017. (Crédit : police israélienne)

Un masque et une hache en plastique saisis à un jeune de Jérusalem par la police, le 6 octobre 2017. (Crédit : police israélienne)

« Nous traiterons avec sévérité ces incidents violents », affirme un communiqué publié dimanche par la police, en référence aux canulars de « clowns effrayants » qui ne cessent de se multiplier. « Nous ne permettrons pas à la population d’être blessée, effrayée ou harcelée, ou que leur vie quotidienne soit perturbée. »

Le communiqué comprenait également un avertissement aux gangs chasseurs de clowns.

« Parallèlement, la police ne permettra à personne de rendre justice soi-même. Des actions comme celles-ci seront réprimées avec intransigeance », a précisé la police.