L’Union européenne est opposée au boycott de l’Etat d’Israël, a affirmé lundi la chef de la diplomatie de l’UE à l’issue d’une réunion des ministres des Affaires étrangères à Bruxelles.

« L’UE est opposée au boycott des entreprises israéliennes. Nous ne voulons pas voir Israël isolé », a dit Mme Ashton au cours d’une conférence de presse.

Mme Ashton a fait cette mise au point alors que se développe une campagne internationale de boycottage des produits israéliens.

Lancé par la société civile palestinienne et soutenu par des groupes de solidarité et des personnes de conscience à travers le monde, y compris en Israël même, le mouvement Boycott, désinvestissement, sanctions (BDS) plaide pour le boycott des biens provenant des Territoires occupés mais aussi parfois de tous les produits, entreprises et institutions israéliennes.

Mme Ashton a précisé que la politique européenne à l’égard des implantations israéliennes demeurait inchangée et qu’elle condamnait la politique de colonisation dans les Territoires.

La chef de la diplomatie européenne a indiqué par ailleurs que l’UE était prête à fournir une aide économique « sans précédent » aux Israéliens et aux Palestiniens si les deux parties reprennent le chemin de la négociation.

A cet égard, elle a affirmé que l’UE soutenait les efforts du secrétaire d’Etat américain John Kerry pour relancer le processus.