Un Palestinien de 23 ans a attaqué au couteau et blessé plusieurs personnes dans un bus dans le centre de Tel-Aviv avant d’être blessé par balles puis arrêté par la police.

Le nombre de blessés dans l’attaque au couteau est de 17, selon un bilan provisoire. Les victimes sont traitées dans les hôpitaux Ichilov, Tel Hashomer, et Wolfson.

L’attaque au couteau s’est déroulée à bord du bus 40 de la compagnie Dan, sur la route Menachem Begin, autrement dit une importante avenue de la ville qui se situe près du pont Maariv, aux alentours de 7h30 mercredi matin, à l’heure de pointe où les bus sont remplis.

Le Hamas se félicite de l’attaque, qu’il qualifie « d’héroïque et audacieuse contre les sionistes, » a déclaré un responsable du Hamas, Izzat al-Rishq.

Fin du direct

Netanyahu condamne l’incitation à la haine de l’AP

Dans un communiqué publié par son bureau, le Premier ministre Benjamin Netanyahu blâme l’Autorité palestinienne pour l’attaque au poignard à Tel Aviv.

« L’attaque à Tel Aviv est le résultat direct de l’incitation toxique de l’Autorité palestinienne envers les Juifs et leur Etat. Le même terrorisme essaie de nous frapper à Paris, Bruxelles et partout. »

« Ceux qui se sont empressés de glorifier cette attaque sont le Hamas, les partenaires d’Abu Mazen dans le gouvernement d’union, » a-t-il poursuivi, se référant au président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas.

« C’est le même Hamas qui a annoncé qu’il poursuivrait Israël devant la Cour pénale internationale à La Haye. »

« Abu Mazen est responsable de l’incitation à la haine et de la démarche dangereuse devant la cour de La Haye. »

Benjamin Netanyahu - 4 septembre 2014 (Crédit : Haim Zach/GPO)

Benjamin Netanyahu – 4 septembre 2014 (Crédit : Haim Zach/GPO)

Herzog : « Les Israéliens ne se sentent pas en sécurité »

Pour sa part, le chef du Camp sioniste, Isaac Herzog, a déclaré : « Les citoyens israéliens ne se sentent pas en sécurité aujourd’hui, ni à Jérusalem, ni dans la région de Gaza, ni à Tel Aviv. »

Il a ajouté que son parti accorderait un soutien total aux forces de sécurité.

Isaac Herzog (Crédit : Flash 90)

Isaac Herzog (Crédit : Flash 90)

Yariv Levin promet de renforcer la sécurité

De son côté, le député Likud Yariv Levin promet que le gouvernement s’emploiera à renforcer la sécurité pour les citoyens d’Israël et que l’événement de mercredi est une preuve supplémentaire que les groupes terroristes palestiniens ne souhaitent pas la paix.

« Voici un autre rappel que nous sommes enfermés dans une [lutte] constante [pour notre sécurité]. Les organisations terroristes poursuivent leurs tentatives de nuire à chacun d’entre nous », a déclaré Levin.

« Ces groupes ne font pas de trêve pour les élections, et nous, de même, continuerons à les combattre pendant cette pénible période… pour assurer la sûreté et la sécurité des citoyens d’Israël, » a-t-il conclu.

Le député Yariv Levin à la Knesset (Crédit : Uri Lenz/Flash90)

Le député Yariv Levin à la Knesset (Crédit : Uri Lenz/Flash90)

Liberman : Abbas, le Hamas, et plusieurs dirigeants arabes israéliens sont responsables

Le ministre des Affaires étrangères Avigdor Liberman impute la responsabilité au président de l’AP Mahmoud Abbas, au Hamas, et à plusieurs dirigeants arabes israéliens.

« Ceux qui sont responsables de l’attaque ce matin à Tel Aviv sont ceux qui se tiennent également derrière les émeutes de Rahat, et la vague d’attentats à Jérusalem : Abu Mazen, Haniyeh, Raed Saleh, Hanin Zoabi, Ahmed Tibi, et leurs partenaires », écrit-il, se référant à Abbas, à l’ancien Premier ministre du Hamas Ismail Haniyeh, au chef de la branche nord du mouvement islamique, et à deux députés arabes au franc-parler.

« Ils font tous partie d’un processus pour miner le droit d’Israël à exister en tant qu’Etat juif, et que ce soit en Judée-Samarie, au Néguev, en Galilée, à Tel Aviv ou à Jérusalem n’a pas d’importance. Tous font partie de la même aile dont le but est d’éradiquer l’Etat juif ».

« C’est pourquoi nous devons agir avec détermination contre toutes ces personnes, qui opèrent sous des noms différents et à différents niveaux, mais qui ont toutes la même cible : tuer des Juifs et détruire Israël. »

Le ministre des Affaires étrangères Avigdor Liberman (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Le ministre des Affaires étrangères Avigdor Liberman (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Aharonovitch : « extrêmement difficile d’éviter les attaques de ce genre »

Le ministre de la Sécurité publique Yitzhak Aharonovitch s’est exprimé de l’hôpital Ichilov à Tel Aviv, où il a rencontré les médecins et a visité les victimes de l’attentat.

Il est « extrêmement difficile d’éviter les attaques de ce genre », a-t-il dit.

Il a ajouté qu’il n’est pas clair à ce stade si une « infrastructure » a soutenu le terroriste, ou s’il était membre d’une organisation.

Selon lui, la police est en état d’alerte accru depuis le début de la saison des élections, qui peuvent être propices à des attentats.

Aharonovitch a rendu visite à un policier légèrement blessé à la poitrine.

Le ministre de la Sécurité intérieure Yitzhak Aharonovitch (Crédit : Flash90)

Le ministre de la Sécurité intérieure Yitzhak Aharonovitch (Crédit : Flash90)

James Lunney regrette l’attaque au couteau

« Plus les nations continueront de soutenir la création d’un Etat terroriste au sein des frontières d’Israël, plus elles subiront le terrorisme qu’elles demandent à Israël d’occulter dans la recherche de la paix ! », a écrit le député conservateur canadien James Lunney, sur son compte Twitter.

Le terroriste a tenté de poignarder d’autres personnes ailleurs

Après avoir attaqué les passagers sur le bus, le terroriste s’est enfui à pied, et a tenté de poignarder plus de gens à environ un kilomètre, selon Dr Rafi Satrugo, directeur du Magen David Adom.

S’adressant à la Deuxième chaîne, Satrugo a dit que les médecins avaient traité les victimes sur les lieux de l’agression de bus.

80 unités de sang ont été utilisées pour traiter les victimes, selon la Deuxième chaîne, illustrant la gravité particulière des actes.

Le chauffeur est sorti de chirurgie

Herzl Biton, le chauffeur de bus Dan qui a combattu avec l’attaquant, est sorti de chirurgie, selon la Deuxième chaîne.

Il a été transporté à l’hôpital dans un état grave, avec une blessure à la poitrine.

La nièce de Biton a indiqué qu’il avait également été blessé au foie.

« Si quelque chose m’arrive, occupe-toi de mes enfants, » a dit le chauffeur à l’un de ses collègues, après avoir été poignardé.

Dernier bilan : 21 blessés dont 3 dans un état grave

Vingt et une personnes ont été blessées dans l’attaque, selon les derniers rapports.

Trois, y compris le chauffeur Herzl Biton, restent dans un état grave.

L’identité du terroriste confirmée

Il s’agit donc d’un Palestinien de Tulkarem, âgé de 23 ans et qui s’appelle Hamza Matrouk.

Le terroriste ne serait pas affilié à un groupe

Selon l’agence de nouvelles palestinienne Maan, le terroriste Hamza Matrouk, un homme de 23 ans du camp de réfugiés de Tulkarem, n’était pas affilié à des groupes politiques.

L’armée israélienne a appelé son père et d’autres parents pour leur faire passer un interrogatoire.

Un ami de Matrouk affirme n’avoir pas remarqué quelque chose d’inhabituel dans le comportement de Hamza la nuit avant l’attaque.

« La nuit dernière, Hamza et moi, avons traîné avec des amis dans le camp jusqu’à 23 heures et nous nous sommes amusés, » a-t-il dit à Maan.

« Il riait et plaisantait et je sais parfaitement qu’il n’est affilié à aucune faction. »

Les passagers racontent la panique et la confusion

Un officier pénitencier raconte avoir pourchassé le terroriste et lui avoir tiré dans les jambes.

Pour lire la suite, cliquez ici.

Le terroriste a été motivé par la guerre à Gaza et le « paradis »

Hamza Matrouk, le terroriste qui a poignardé plusieurs passagers ce matin, a indiqué aux interrogateurs du Shin Bet qu’il a effectué l’attaque en raison de l’opération de Bordure protectrice à Gaza l’été dernier.

Il dit aussi qu’il a été inspiré par les troubles sur le mont du Temple, et par des promesses d’aller au paradis, rapporte le site de nouvelles Ynet.

Un dessin d’une agence de presse palestinienne salue l’attaque

L’agence de nouvelles palestinienne Safa, qui est affiliée au Hamas, publie une caricature suite à l’attaque terroriste de ce matin à Tel Aviv.

L’on peut y voir un couteau représenté sous la forme d’Israël et les territoires palestiniens intitulée
« Palestine ».

La légende indique : 17 Israéliens blessés dans un coup de couteau de qualité dans « Tel Aviv », précise Elhanan Miller, correspondant des affaires arabes pour le Times of Israel.

Yaalon : « Nous ne ferons aucun compromis sur la sécurité des civils israéliens »

Le ministre de la Défense Moshe Yaalon commente l’attaque terroriste de Tel Aviv tôt dans la journée en disant que le terroriste a été « cultivé dans le sol de l’incitation à la haine contre l’Etat d’Israël. »

« Nous ne laisserons personne perturber la vie de nos citoyens, nous allons poursuivre toute personne qui planifie et effectue des attaques terroristes à tout moment et en tout lieu, et nous allons agir pour contrecarrer toute tentative [d’acte] de terrorisme. Nous ne ferons aucun compromis sur la sécurité des civils israéliens », dit Yaalon.

Le ministre de la Défense, Moshe Yaalon (Crédit : Yonathan Sindel/Flash90)

Le ministre de la Défense, Moshe Yaalon (Crédit : Yonathan Sindel/Flash90)

Un pêcheur palestinien de Gaza blessé

La marine israélienne aurait tiré et blessé un pêcheur palestinien au large de la côte de Gaza, rapporte l’agence de nouvelles Maan.

Le jeune homme de 19 ans a été touché au pied et a été hospitalisé, mais le rapport ne donne aucune indication de son état.

Le syndicat des pêcheurs de Gaza affirme que le bateau se situait dans la zone autorisée par le blocus israélien.

L’armée israélienne affirme que le bateau s’est égaré sur les eaux de Gaza et que les personnes à bord n’ont pas répondu aux coups de semonce.

La France condamne l’attaque au couteau

« La France condamne l’attentat perpétré ce matin à Tel Aviv, qui a fait de nombreux blessés. Nous assurons les autorités et le peuple israéliens de notre solidarité. Avec ses partenaires de la communauté internationale, la France est mobilisée dans la lutte contre le terrorisme, » peut-on lire dans un communiqué du Quai d’Orsay.

8 victimes toujours hospitalisées

Huit victimes de l’attentat terroriste perpétré ce matin à Tel Aviv sont toujours hospitalisés, rapporte le site de nouvelles Walla.

Trois sont dans un état grave, quatre sont dans un état modéré et deux ont des blessures mineures.

Une vidéo montrant une partie de l’attaque de Tel Aviv est en ligne

Une vidéo mise en ligne sur Internet semble montrer une partie de l’attaque au couteau de ce matin à Tel Aviv.

Sur la vidéo, on peut voir un certain nombre de personnes fuyant dans la rue quand, sur le côté gauche de l’écran, le terroriste est vu en train de courir après une femme vêtue d’une veste bleue, qu’il poignarde dans le dos avant de s’enfuir dans la rue.

La détention du suspect de l’attaque sans doute prolongée

La police devrait demander une prolongation de la détention provisoire du suspect dans l’attaque au couteau de mercredi à Tel Aviv à 16h00.

Hamza Matrouk, 23 ans, du camp de Tulkarem, ne sera pas présent à l’audience au tribunal de district de Tel Aviv.

Il a été blessé par balles lorsqu’il tentait de fuir le lieu de l’attaque.

La police demanderait une prolongation de la détention de Matrouk de 15 jours, selon le site d’information Walla.

Le maire de Tel Aviv soulevait des poids lors de l’attaque

Lorsque l’attaque terroriste de Tel-Aviv a eu lieu ce matin vers 7h30, le maire Ron Huldai était en salle de sport.

Evidemment, après avoir appris la nouvelle, il a tout simplement continué son entraînement et ne s’est pas rendu sur les lieux de l’attaque, annonce la Deuxième chaîne.

« La présence de la police était suffisante, elle fait ce qu’elle a à faire… Je ne pense pas que ma présence aurait pu aider. Au moment où je serais arrivé sur les lieux, l’incident aurait été terminé », s’est-il justifié dans une interview accordée à la radio militaire quelques heures après l’attaque.

Tel Aviv Mayor Ron Huldai (photo credit: Gideon Markowicz/Flash90)

Ron Huldai (Crédit : Gideon Markowicz/Flash90)

Maisonnave : « La lutte contre le terrorisme est et restera une priorité pour la France »

« J’ai appris avec horreur l’attaque qui a eu lieu ce matin à Tel Aviv, faisant 13 blessés [le chiffre a été relevé à 21 par la Deuxième chaîne], dont certains grièvement. Quelques jours après les attaques qui ont endeuillé Paris, la France condamne avec force ce nouvel attentat terroriste. Au nom de mon pays, je veux assurer les autorités et le peuple d’Israël de notre entière solidarité, et souhaiter à chacune des victimes nos vœux de prompt rétablissement. La lutte contre le terrorisme est et restera une priorité pour la France, » a indiqué l’ambassadeur français en Israël, Patrick Maisonnave.

L'ambassadeur de France en Israël, Patrick Maisonnave, à la résidence présidentielle à Jérusalem, le 10 octobre 2013 (Crédit : Isaac Harari/Flash90)

L’ambassadeur de France en Israël, Patrick Maisonnave, à la résidence présidentielle à Jérusalem, le 10 octobre 2013 (Crédit : Isaac Harari/Flash90)

Netanyahu invité à s’exprimer au Congrès américain sur le terrorisme

Le président de la Chambre John Boehner invite le Premier ministre Benjamin Netanyahu pour prononcer un discours à une session conjointe du Congrès le mois prochain sur la menace posée par l’Iran et l’islam radical.

« Le Premier ministre Netanyahu est un grand ami de notre pays, et cette invitation porte en elle notre engagement indéfectible à la sécurité et le bien-être de son peuple », a dit Boehner dans un communiqué publié sur son site Internet.

« En ces temps de défi, je demande au Premier ministre de s’exprimer au Congrès sur les menaces graves que posent l’islam radical et l’Iran à notre sécurité et à notre mode de vie. »

Le discours, qui aura lieu le 11 février, est prévu un mois avant les élections israéliennes.

Le discours serait le troisième de M. Netanyahu au Congrès américain, après 1996 et 2011.

Nous ne savons pas encore si Netanyahu a accepté l’invitation.

Le Congrès américain à Washington  (Crédit : Getty/AFP/Archives Mark Wilson)

Le Congrès américain à Washington
(Crédit : Getty/AFP/Archives Mark Wilson)

Des touristes israéliens agressés dans une auberge de jeunesse de Patagonie

Pour lire la suite, cliquez ici.

Possible infiltration dans le nord d’Israël

Les résidents de la zone frontalière du nord d’Israël ont pour consigne de rester à l’intérieur de leurs maisons.

Les détails au sujet de la sécurité dans la zone restent flous suite à une possible infiltration à travers la frontière avec le Liban, rapporte le correspondant de Radio Israel, Idan Avni.

Tsahal effectue des recherches le long de la frontière avec le Liban

Un certain nombre de personnes ont été vus du côté libanais de la frontière, selon Idan Avni de Radio Israël.

Les troupes de Tsahal effectuent des recherches dans cette zone et les routes près de Kiryat Shmona près de la frontière en Haute Galilée ont été fermées.

Les résidents du nord de Metula, près de la frontière libanaise, au sud de Ramot Naftali ont reçu l’ordre de rester dans leurs maisons.

Fin de l’alerte à la terreur

L’alerte à la terreur émise le long de la frontière avec le Liban a été levée mais les résidents des communautés de la Haute Galilée sont invités à rester dans leurs maisons.

Cette alerte le long de la frontière avec le Liban survient tout juste trois jours après qu’un raid aérien supposément israélien ait frappé un convoi du Hezbollah dans le Golan syrien, et alors que le Hezbollah et les responsables à Téhéran menacent de représailles Israël en raison de la mort d’un général iranien et d’un commandant du Hezbollah.

Le Royaume-Uni condamne l’attaque terroriste de Tel Aviv

Faisant suite à la condamnation de Paris, le ministère des Affaires étrangères britannique condamne l’attaque terroriste de mercredi à Tel Aviv et appelle toutes les parties à garder le calme.

« Je condamne fermement l’attaque terroriste sur les passagers dans le bus sur la route Begin à Tel Aviv ce matin, » a déclaré le Secrétaire des Affaires étrangères Philip Hammond dans un communiqué.

« C’était une attaque lâche et insensée. Les attaques violentes de cette nature ne font que nuire à la paix ».

« Mes pensées vont à tous ceux qui ont été touchés par cette attaque et je souhaite aux blessés un prompt rétablissement. Chaque Israélien et Palestinien a le droit de vivre dans la paix et la sécurité. Nous appelons tout le monde à garder le calme ».

Philip Hammond (Crédit : Flash 90)

Philip Hammond (Crédit : Flash 90)

Les communautés des villes du nord sont fermées

Le dirigeant du conseil régional Mevoot Hahermon indique à la Deuxième chaîne que deux communautés situées près de la frontière avec le Liban sont toujours fermées, tout comme les routes de la région.

Il précise que les troupes de l’armée israélienne sont stationnées le long de la frontière, où des terroristes ont été vus, mais qu’aucune infiltration au-delà de la frontière n’a été repérée.

Tension dans le nord après que 5 personnes se soient approchées de la frontière

Les tensions et le niveau d’alerte restent élevés après une alerte à l’infiltration le long de la frontière avec le Liban.

Cinq personnes auraient été aperçues près de la clôture de la frontière séparant le Liban et Israël, incitant l’armée israélienne à déployer ses troupes dans la région.

Selon un rapport non confirmé, les soldats auraient vu ces hommes placés un engin explosif sur la clôture.

Bien que les responsables israéliens affirment qu’il n’y a pas eu d’infiltration sur le territoire israélien, Al-Arabiya annonce que les cinq personnes ont fui après avoir traversé la frontière une fois que les soldats de Tsahal soient arrivés.

Les soldats de l’armée israélienne ont tiré des fusées éclairantes le long de la frontière pour faciliter la recherche de possibles infiltrés.

Le chef de Tsahal annule son voyage à Bruxelles

Le Chef d’état-major de l’armée israélienne, le lieutenant général Benny Gantz annule sa participation à une conférence des chefs d’état-major de l’OTAN à Bruxelles suite à l’incident à la frontière libanaise, annonce Walla.

Le chef d’état-major, le lieutenant-général Benny Gantz (Crédit : Autorisation de Tsahal.fr)

Le chef d’état-major, le lieutenant-général Benny Gantz (Crédit : Autorisation de Tsahal.fr)

La Maison Blanche dénonce un « écart » au protocole

La Maison Blanche a estimé mercredi que le discours annoncé du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu devant le Congrès américain début février, dont elle n’a pas été informée par Israël, constituait un écart par rapport au protocole.

« Le protocole classique est que le dirigeant d’un pays prenne contact avec le dirigeant du pays dans lequel il se rend (…) cet événement semble être un écart au protocole », a déclaré Josh Earnest, porte-parole de l’exécutif américain.

« Les Israéliens ne nous ont pas informé du tout de ce voyage », a-t-il ajouté.

– AFP

La présence policière renforcée à Jérusalem et à Tel Aviv

Le chef de la police israélienne, Yohanan Danino, a annoncé que des renforts supplémentaires ont été déployés à Jérusalem et à Tel Aviv suite à l’attaque terroriste de ce matin qui a blessé huit personnes qui sont toujours hospitalisés.

« Nous sommes déterminés à le faire et nous allons poursuivre nos opérations avec détermination partout où cela sera nécessaire », précise-t-il.

Des sources policières ont révélé à la Deuxième chaîne que le principal suspect de l’agression au couteau de ce matin, Hamza Matrouk, 23 ans, est entré illégalement en Israël à plusieurs reprises avant l’attaque de ce matin.

Le tribunal de district de Tel Aviv a approuvé la prolongation de la détention provisoire de Matrouk pour cinq jours supplémentaires.