Un tracteur a été incendié et un graffiti évoquant une « revanche » a été peint sur un mur lors d’un crime de haine présumé commis dans un village palestinien du nord de la Cisjordanie, dans la matinée de vendredi.

L’attaque présumée du « Prix à payer » est survenue dans le village de Burin, à proximité de Naplouse, selon un rapport de police. Une étoile de David et le mot hébreu pour « revanche » ont été peints près du tracteur détruit.

Les forces de l’ordre ont indiqué avoir ouvert une enquête sur l’incident et tentent de collecter des preuves.

Burin se trouve à une courte distance de la ville palestinienne de Hawara, où un Israélien dont la voiture a été attaquée par des émeutiers dans la soirée de jeudi a ouvert le feu sur les personnes présentes, tuant un Palestinien et blessant un photographe de l’agence Associated Press.

Un graffiti peint dans le village palestinien de Burin après une attaque des 'price tag' présumée, le 19 mai 2017 (Porte-parole de la police)

Un graffiti peint dans le village palestinien de Burin après une attaque des ‘price tag’ présumée, le 19 mai 2017 (Porte-parole de la police)

Une jeep militaire s’est montrée quelques secondes après l’assaut du véhicule de l’homme, et les soldats qui s’y trouvaient ont aidé à disperser la foule en utilisant des gaz lacrymogènes et autres moyens traditionnellement utilisés pour gérer les cas d’émeutes.

Après, le conducteur israélien – père de huit enfants et habitant l’implantation voisine d’Itamar – a dit à la Deuxième chaîne que les Palestiniens « l’ont presque lynché ». « Grâce à Dieu, j’ai réussi à m’en sortir… J’ai regardé la mort dans les yeux », a-t-il commenté.

Peu de temps après les tirs, un groupe d’habitants des implantations israéliennes a distribué des barres chocolatées aux soldats de l’armée israélienne positionnés à proximité de Hawara, des friandises de la même marque que celle qui a été mangée par Marwan Barghouthi, leader palestinien condamné à cinq peines de prison à vie pour avoir orchestré des attentats terroristes, et qui a été surpris en train de manger une barre chocolatée alors qu’il était en grève de la faim.

Certains résidents des implantations voisines de Yitzhar et de Har Brakha ont été arrêtés à de nombreuses reprises dans le passé en train de commettre des agressions contre les habitants de Burin.

Un tracteur incendié dans le village palestinien de Burin après un incendie volontaire présumé le 19 mai 2017 (Crédit : Porte-parole de la police)

Un tracteur incendié dans le village palestinien de Burin après un incendie volontaire présumé le 19 mai 2017 (Crédit : Porte-parole de la police)

Les attaques ‘Prix à payer’, qui se limitent habituellement à des incendies ou à des graffitis mais qui comprennent parfois des agressions physiques pouvant aller jusqu’au meurtre, sont menées par des extrémistes juifs contre les non-juifs et des cibles de l’armée israélienne dans le sillage d’attentats terroristes palestiniens ou de décisions gouvernementales auxquelles les extrémistes sont opposés.