Cinq hommes soupçonnés d’avoir aidé l’auteur des attaques terroristes des 14 et 15 février à Copenhague ont vu leur incarcération prolongée de quatre semaines, a annoncé jeudi la police de la capitale danoise sur Twitter.

Deux hommes de 25 et 30 ans ont été écroués pour avoir aidé l’assaillant, Omar El-Hussein, à se débarrasser du fusil d’assaut utilisé lors de l’attaque contre un centre culturel durant un débat sur la liberté d’expression, qui avait fait un mort.

Ils sont aussi soupçonnés de l’avoir aidé à jeter ses vêtements et de lui avoir fourni « d’autres équipements » pour la seconde attaque, contre la synagogue de Copenhague, qui avait fait un mort également.

Deux autres hommes de 20 et 22 ans sont sous les verrous depuis 16 février, soupçonnés de s’être également occupés du fusil d’assaut après la première attaque et d’avoir fourni à Omar El-Hussein les deux armes de poing employées devant la synagogue.

Les enquêteurs pensent que ces quatre hommes faisaient partie d’une bande criminelle avec laquelle Omar El-Hussein était lié.

Un cinquième homme, âgé de 18 ans, est en détention depuis le 27 février, soupçonné d’avoir fourni un gilet pare-balle et un couteau.

Mi-avril, la presse danoise avait révélé qu’El-Hussein avait partagé sa cellule avec un sympathisant de l’organisation État islamique. lorsqu’il purgeait une peine pour une agression au couteau.