Au moins quatre personnes ont été blessées dans l’explosion, tandis que 12 autres l’ont été dans une bousculade provoquée par la panique causée par l’attaque, selon des responsables de la sécurité.

Un responsable du ministère de la Santé, Ahmad Al-Ansari, a de son côté fait état de « 16 blessés légers dans la bousculade provoquée par l’explosion », en précisant que personne n’avait été touché par des éclats, tandis que le ministère de l’Intérieur a précisé dans un communiqué que l’explosion avait été causée par « une bombe assourdissante ».

Cette attaque intervient au lendemain d’un « assaut terroriste » contre un bateau de la marine en Méditerranée durant lequel huit militaires ont été portés disparus selon l’armée.

L’Egypte est régulièrement secouée par des attentats commis notamment par des jihadistes depuis que les militaires ont destitué le président islamiste Mohamed Morsi en juillet 2013.

Ces djihadistes disent venger les partisans de M. Morsi, cibles depuis sa destitution d’une sanglante répression qui a fait plus de 1.400 morts, pour la plupart des manifestants islamistes. Des centaines de pro-Morsi ont été condamnés à mort dans des procès de masse expéditifs et 15.000 autres ont été emprisonnés.

La semaine dernière, deux policiers et deux civils ont été tués dans l’explosion d’une bombe déposée dans un train au nord du Caire, tandis que trois personnes ont été blessées lorsqu’une bombe a explosé dans le wagon d’un métro dans la capitale.