Bien que la coopération entre Israël et l’Egypte n’a jamais été si étroite, l’Egypte a tout de même refusé l’aide médicale israélienne – alors que de nombreux touristes sud-coréens sont dans un état critique.

La bombe était située en dessous du siège du chauffeur. Elle a été déclenchée à distance au moment où le véhicule approchait la frontière israélienne.

Selon le chef local des secours Maguen David Adom, plus d’une vingtaine d’ambulances étaient prêtes à opérer sur les lieux de l’attentat.

Certains médias égyptiens affirment que les victimes ont été transporté à l’hôpital de Sharm-el-Sheikh, trois heures après l’explosion. Tandis que d’autres journaux précisent que seulement certaines victimes ont été emmenées à l’hôpital d’Eilat, Yoseftal, à quelques minutes en voiture du terminal de Taba.

Les autorités israéliennes ont aussi offert leur aide pour déterminer les origines exactes de la bombe, mais encore une fois, cette offre s’est vue également repoussée par les autorités égyptiennes.