L’auteur de l’attentat-suicide ciblant un bus en Bulgarie en 2012 était un Algérien qui avait été formé au Liban, a indiqué la presse bulgare lundi. L’attentat avait tué cinq touristes israéliens et leur chauffeur bulgare.

« L’auteur des faits était né en Algérie, a vécu au Maroc et avait été formé dans des camps au sud du Liban. Il avait également étudié à l’université de Beyrouth avec les deux autres suspects », a indiqué le quotidien bulgare Pressa. Le bureau du procureur aurait refusé de commenter.

Les faits ont aussi été rapportés par la Sofia News Agency, qui cite des enquêteurs restés anonymes.

Israël et la Bulgarie avaient déjà accusé l’organisation chiite libanaise du Hezbollah d’être à l’origine de l’attaque contre un bus sur le parking de l’aéroport de Burgas (mer Noire). Cet attentat-suicide constitue l’attaque d’Israéliens à l’étranger la plus mortelle depuis 2004. La formation du suspect au Liban confirmerait l’accusation.

Le terroriste est mort dans l’attentat, mais il n’est pas encore clair s’il en avait l’intention. Les enquêteurs n’avaient pu l’identifier jusqu’à présent, malgré les échantillons d’ADN prélevés sur son crâne et les membres de son corps, trouvés sur les lieux.

La Bulgarie avait déjà identifié deux hommes libanais comme suspects, affiliés au Hezbollah. Les deux hommes possédaient des passeports canadien et australien. La Bulgarie a fait des demandes d’extradition au Liban, qui sont restées ignorées.

Le procureur général bulgare, Sotir Tsatsarov, a annoncé vendredi que les enquêteurs ont pu identifier l’auteur de l’attentat-suicide, mais qu’il ne pouvait révéler son identité ni faire de commentaire sur la date de son inculpation.

Tsatsarov avait indiqué qu’il espérait présenter son dossier devant les tribunaux avant le mois de mars, mais de nouvelles découvertes ont retardé le processus.