La police a investi mardi huit appartements de Copenhague dans le cadre de l’enquête sur les attaques dans la capitale danoise qui ont fait deux morts en février.

« Nous essayons toujours de recenser les mouvements de l’assaillant et de ses complices et les raids ce matin doivent être vus sous cette lumière », a indiqué la police de Copenhague dans un communiqué.

« Nous cherchons de nouvelles pistes dans cette affaire », ont précisé les forces de l’ordre.

Selon le tabloïde Ekstra Bladet, certains appartements investis par la police sont situés à Mjølnerparken, le quartier où a grandi Omar El-Hussein, ce Danois d’origine palestinienne désigné comme l’auteur des attaques.

Trois hommes sont en détention, soupçonnés de complicité.

Le 14 février, El-Hussein, 22 ans, avait ouvert le feu sur un centre culturel de Copenhague où se déroulait un débat sur la liberté d’expression, tuant une personne, un réalisateur de 55 ans, avant de prendre la fuite.

Dans la nuit du 14 au 15 février, il avait abattu, Dan Uzan, un juif de 37 ans, qui montait la garde devant la synagogue de Copenhague où était célébrée une bar-mizvah avant d’être tué à l’aube lors d’un échange de tirs avec la police.