La maire de Paris, Anne Hidalgo, a annoncé lundi la tenue d’une conférence sur le terrorisme le 12 mars avec des responsables religieux et laïcs, une rencontre à laquelle elle a convié son homologue de Copenhague.

« Ce que j’ai proposé au maire de Copenhague, c’est de rejoindre (…) le 12 mars à Paris (…) une conférence de partage avec l’ensemble des autorités religieuses mais aussi des mouvements laïcs pour travailler ensemble sur des initiatives communes », a expliqué à la radio RTL Anne Hidalgo.

« Cette conférence peut être aussi le lieu pour faire venir un certain nombre de maires eux-mêmes concernés par ces problématiques », a ajouté la maire, qui s’est rendue lundi à Copenhague exprimer son soutien à son homologue Frank Jensen.

Il s’agirait de travailler sur « la sécurité » et « sur les causes plus profondes de ce terrorisme, puisqu’il y a (…) des similitudes non seulement dans les cibles visées mais aussi dans les profils de ces terroristes », a-t-elle précisé.

Tant à Paris mi-janvier qu’à Copenhague ce week-end, les assassins avaient fait de la prison. Dans les deux villes, ils ont pris pour cibles la liberté d’expression (un journal et un centre culturel) et la religion juive (un supermarché casher et une synagogue). A Paris, lors d’un troisième attentat, un tueur avait aussi visé la police, dont une représentante est morte le 10 janvier.

A Paris, les trois assaillants, abattus par la police, avaient fait 17 tués et une vingtaine de blessés. A Copenhague, un meurtrier a fait deux morts et cinq blessés avant d’être lui aussi abattu par les forces de l’ordre.